Accueil Actualités Métiers du bâtiment : mon bon plan pour l'emploi
Back

Métiers du bâtiment : mon bon plan pour l'emploi

Décryptage 21/06/2016

Métiers du bâtiment : mon bon plan pour l'emploi

Plus de 1 million de salariés travaillent dans le secteur du bâtiment, dont 801 000 en tant qu’ouvriers : maçons, peintres, carreleurs, électriciens, chefs de chantier… Et en 2016, l’embauche dans le secteur repart à la hausse : les besoins en construction s’accroissent, notamment pour répondre aux nouveaux impératifs écologiques et économiques du pays.

Métiers du bâtiment : mon bon plan pour l'emploi

Environnement et techniques « métier »

Donner un toit pour vivre à tout le monde, c’est la vocation des travailleurs du bâtiment. Leurs métiers sont nombreux, de la conception aux réparations, en passant par la construction. Autant de métiers, autant d’environnements : certains travaillent plutôt en extérieur, d’autres en intérieur ; selon les chantiers, ils œuvrent pour de l’habitation, pour des bureaux, pour des écoles, locaux publics, entreprises…

Les techniques varient autant, selon le métier ; exigeantes, ne laissant pas la place à l’erreur, l’ouvrier du bâtiment doit les connaître sur le bout des doigts. Et toutes sont aujourd’hui sollicitées pour répondre aux besoins nouveaux de la société : architectures, matériaux et techniques évoluent ensemble. Les nouvelles technologies jouent aussi un rôle et participe à l’enrichissement des compétences du secteur. En 2016,  

  • 1 ouvrier sur 4 consulte des maquettes numériques pour son travail,

  • 89% des entreprises du bâtiment utilisent le digital pour leur ouvrage quotidien.

Enfin, les enjeux climatiques des métiers du bâtiment métamorphosent le secteur. En France, actuellement, entre tous les secteurs économiques, le bâtiment est celui qui consomme le plus d’énergie : à lui seul, il représente 43% des consommations énergétiques du pays, et 35% des émissions carbone (plus de 120 millions de tonnes par an)1 Changer la donne devient par conséquent la priorité du secteur : aussi bien

  • Pour le bâtiment ancien, qu’il s’agit de rénover,

  • et pour le bâtiment neuf, qu’il s’agit de construire en utilisant les nouveautés technologiques et en anticipant les besoins en normes énergétiques,

  • depuis 2014, l’emploi dans la branche de la rénovation énergétique a augmenté de 9%.

 

Dynamisme de l’emploi

Ces évolutions sont la source de l’accroissement des besoins : les métiers du bâtiment recrutent. Alors que pendant quelques années le recrutement dans ce secteur était à la baisse, en 2016 il est de nouveau à la hausse. Cela est encore accentué par les départs en retraite qui marqueront les années à venir : 426 000 sont prévus entre 2012 et 2022.

Le secteur du bâtiment est marqué par la prépondérance des petites structures : la plupart des ouvriers travaillent dans des entreprises de moins de 10 salariés, et ils sont même 82 000 à travailler comme auto entrepreneurs. En outre, les possibilités de formation et de promotion interne sont importantes, ce qui favorise plus encore le dynamisme du secteur.

 

Vous souhaitez vous former à l’un des métiers du secteur du bâtiment ?

Ma formation, c'est tout de suite avec l'Afpa !

Contactez-nous au 01 71 03 03 39, du lundi au vendredi de 8h à 18h

 

L’Afpa vous propose 65 formations qualifiantes, dont celles de

 

... et bien d’autres encore !

 

1. "Bâtiment et énergie", Développement durable.gouv

Alternatives Economiques, « Les métiers qui embauchent », Hors-Série n°3, janvier 2016. « Le bâtiment reprend des couleurs », p.82

Enquête sur les Besoins en Main-d’Œuvre, avril 2016, publiée par Pôle Emploi

Contactez-nous au 01 71 03 03 39, du lundi au vendredi de 8h à 18h

Sur le même sujet

Le secteur du bâtiment, en infographie
Décryptage - 10/08/2016

Le secteur du bâtiment, en...

Le secteur du bâtiment vous intéresse. Mais à...
Décryptage - 10/08/2016

Le secteur du bâtiment, en...

Le secteur du bâtiment vous intéresse. Mais à quoi ressemblent ses... Lire la suite
Yannick Debrouwer
Témoignage
Yannick Debrouwer
maçon

« La maçonnerie, je l’ai dans le sang. Je savais à peine marcher que j’avais déjà un marteau dans les mains », Yannick Debrouwer, formateur maçon au centre Afpa de Montceau-les-Mines

« La maçonnerie, je l’ai dans le sang. Je savais à peine marcher que j’avais déjà un marteau dans les mains », Yannick Debrouwer, formateur maçon au centre Afpa de Montceau-les-Mines

Lire le témoignage
Laurent Stemler
Témoignage
Laurent Stemler
plaquiste

« Il n’y a pas un chemin donné pour un plaquiste, c’est un métier qui laisse beaucoup de place à la liberté de chacun » Laurent Stemler, formateur de plaquistes

« Il n’y a pas un chemin donné pour un plaquiste, c’est un métier qui laisse beaucoup de place à la liberté de chacun » Laurent Stemler, formateur de plaquistes

Lire le témoignage
Entrez dans les coulisses de la formation coffreur-bancheur, option bâtiment
Fil info - 21/06/2016

Entrez dans les coulisses...

Comment se forment les futurs...
Fil info - 21/06/2016

Entrez dans les coulisses...

Comment se forment les futurs coffreurs-bancheurs, option bâtiment... Lire la suite