Accueil Actualités Les Victoires : Lidia Scalici, la passion du social
Back

Les Victoires : Lidia Scalici, la passion du social

Témoignage 29/05/2016

Les Victoires : Lidia Scalici, la passion du social

Lidia Scalici

Lidia Scalici

  - 32 ans

agente administrative

« Le contact humain est vraiment le moteur de ma vie, ce qui me permet d’avancer et d’être heureuse. »

En bref

Après avoir travaillé durant dix ans dans une station service à Bastia, Lidia Scalici s’est reconvertie dans l’action sociale grâce à une formation d’agent administratif suivie à l’Afpa de Borgo.

D’une île à l’autre, d’un service à l’autre. Ce pourrait être, résumé en quelques mots, le parcours de Lidia Scalici, une italienne de 32 ans, née à Palerme, en Sicile, et qui a débarqué sur l’île de Beauté à l’âge de 3 ans.

​Après un bac économique et social obtenu en 2001, les nécessités de l’existence la poussent à accepter un emploi dans une station-service, à la sortie sud de Bastia, où elle gère la caisse et la mise en rayon des articles de la boutique.

Ce qui ne devait être qu’une étape transitoire va finalement durer dix longues années. « En dix ans, explique Lidia, j’ai eu le temps de faire le tour de tout ce que ce travail pouvait m’apporter en termes de progression professionnelle. Pour moi, il n’y avait plus de possibilités d’évolution. J’ai donc tenté de m’orienter vers autre chose, si possible en rapport avec mes goûts, mes aspirations et mes possibilités. »

En 2011, après un bilan de compétences, qui fait ressortir ses capacités en gestion et son penchant prononcé pour le social, la jeune femme choisit d’effectuer une formation d’agent administratif à l’Afpa de Borgo (Haute-Corse), près de chez elle.

« J’ai opté pour l’Afpa en raison de sa renommée auprès des entreprises et de ses méthodes d’apprentissage, qui sont moins scolaires et plus interactives, confie-t-elle. La période d’application en entreprise me semblait également essentielle. Cela permet d’ajouter une expérience professionnelle sur son CV et de faire ses preuves auprès de potentiels employeurs. »
 

Action sociale

Après les neuf mois de sa formation, durant laquelle ses formatrices lui enseignent toutes les finesses et les subtilités de la gestion et de la comptabilité, elle effectue un stage en entreprise de trois semaines à l’Udaf (Union départementale des associations familiales).

En juillet 2011, son diplôme en poche, Lidia est contrainte de retourner travailler à la station-service. Mais la jeune femme ne se décourage pas pour autant. Elle multiplie les envois de CV et c’est finalement l’entreprise dans laquelle elle a réalisé son stage, l’Udaf, qui, en octobre de la même année, lui propose un CDI.

Employée tout d’abord comme assistante à la tutelle où elle s’occupe de la partie administrative des majeurs protégés, Lidia est ensuite affectée au service comptabilité pendant six mois, avant de rejoindre le pôle logement où elle gère les maisons de relais et l’intermédiation locative, poste qu’elle occupe encore aujourd’hui

Très impliquée dans l’action sociale, elle siège également à la commission du Droit au logement opposable (DALO) et au Plan départemental d’actions pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD).

« Le domaine social, le conseil familial, la relation d’aide à l’autre m’ont toujours attiré, note cette femme de coeur. J’aime me sentir utile. J’y puise une force et un épanouissement social, professionnel et personnel. Le contact humain est vraiment le moteur de ma vie, ce qui me permet d’avancer et d’être heureuse. »
 

Promotion

Une passion qui la pousse même à encourager ses trois soeurs, qui travaillent toutes dans une grande surface, à s’engager dans une formation identique à la sienne, toujours au sein de l’Afpa et auprès des mêmes formatrices !

« L’Afpa m’a tellement plu, s’enthousiasme Lidia, que j’en ai fait la promotion auprès de mon directeur actuel. Ainsi, sur mes conseils, certaines de mes collègues, qui n’avaient jamais suivi de formation, en ont fait une à l’Afpa ! »

Plusieurs années après sa formation, Lidia continue d’entretenir des relations étroites avec l’Afpa de Borgo à qui elle a fait appel lorsqu’il s’est agi de recruter un personnel administratif pour son entreprise !

« Cette personne donne pleinement satisfaction à l’ensemble des collaborateurs », déclare-t-elle fièrement. Aujourd’hui, Lidia, qui se verrait bien encadrer une équipe - « mais toujours dans le domaine social » - considère que la formation professionnelle est une chance.

« Une chance de pouvoir réussir sa vie lorsque les hasards de l’existence vous ont menés sur des chemins que vous ne désiriez pas prendre au départ. »

Voir les formations pour ce métier