Accueil Actualités Les dessous du bâtiment
Back

Les dessous du bâtiment

Décryptage 15/12/2015

Les dessous du bâtiment

Premier employeur du pays, le bâtiment recouvre une multitude d'activités et de métiers. Panorama d'un secteur de poids de l'économie française.

Les dessous du bâtiment

Bâtiment ou travaux Publics ?

De la construction d’édifices à l’aménagement intérieur, de l’entretien à la restauration ou à la démolition ; ces travaux sont effectués par une entreprise du bâtiment.

Artisans ou groupes multinationaux interviennent aussi bien en logements collectifs, maisons individuelles qu’en locaux commerciaux et industriels, centres de loisirs, lieux publics (écoles, hôpitaux…) ou bâtiments historiques.
 

Un poids économique considérable

Premier employeur du pays, le bâtiment recrute chaque année 80 000 personnes majoritairement qualifiées. Un jeune sur six y trouve son premier emploi. En 2012, le secteur comptait 1 167 000 salariés et 315 000 salariés soit au total 1 482 000 actifs répartis dans 337 000 entreprises.  Avec un chiffre d’affaires de 130 milliards d’euros HT de travaux, le poids économique du bâtiment  équivaut  à la moitié du poids économique de l’industrie et à deux fois les activités de banque et assurance. Le bâtiment s'articule autour du :
  • Gros œuvre qui concourt à la solidité et à la stabilité de l’édifice (fondations, murs porteurs, charpentes, planches…) et qui représente 32 % de l’activité,
  • et du second œuvre qui regroupe les travaux de couverture, électricité, plomberie, peinture, carrelage…  et qui représente 68 % de l’activité.
     

Une myriade de métiers

Le bâtiment comprend 32 métiers de niveaux CAP à bac +2 ou plus. Pour se former à ces métiers, il existe près de 70 diplômes de l’Education nationale, 75 titres du ministère du Travail et 34 certificats de qualification professionnelles spécialisés.  Néanmoins en 2011, 135 748 personnes n’avaient jamais travaillé dans ce secteur auparavant. Le bâtiment compte majoritairement des ouvriers (69,6%), des employés, techniciens, agents de maîtrise (21,1%) et 9,2 % d’IAC (équivalent cadres).
 

Les métiers recherchés

En raison des départs en retraite, les entreprises du BTP devront procéder à de nombreuses embauches de chefs de chantier et chefs d’équipe. La maîtrise des coûts, le respect des délais vont conduire à renforcer deux types de fonctions :
 
  • La fonction bureau d’études (plutôt dans les entreprises de plus de 10 salariés),
  • et la fonction bureau des méthodes (plutôt dans les entreprises de plus de 100 salariés).
De nouveaux métiers liés à la qualité, la sécurité et l’environnement sont également en plein essor : animateur, coordonnateur ou responsable QSE (qualité sécurité environnement).

Pour découvrir nos formations, postuler et accéder à des services personnalisés, créez un compte personnel.   

Sur le même sujet

Le bâtiment au cœur de la conférence environnementale
Décryptage - 02/06/2016

Le bâtiment au cœur de la...

Le 26 avril 2016 a eu lieu la quatrième...
Décryptage - 02/06/2016

Le bâtiment au cœur de la...

Le 26 avril 2016 a eu lieu la quatrième édition de la conférence... Lire la suite