Accueil Idées métier Tapissier garnisseur
Back

Tapissier garnisseur

Tapissier garnisseur

Tapissier garnisseur

Le métier

Le secteur du luxe connait une croissance continue depuis 2010 et a créé 5000 emplois en 5 ans. Si la filière cuir et chaussure, parfumerie et habillement arrive en tête des recrutements, le secteur recrute tout particulièrement des métiers manuels : horlogerie, maroquinerie…

L’artisanat compte plus d’un million d’entreprises (30% des entreprises françaises sont des entreprises artisanales). Ce secteur emploie 3,1 millions d’actifs dont 2,1 millions de salariés, qui exercent dans 4 activités : 42% dans le batiment, 30% dans les services, 15% dans la production/fabrication et 13% dans l’alimentation.

Le tapissier garnisseur rénove, entretient, met en valeur chaises, fauteuils, literies, tables… Il vérifie l’état du fût, confectionne la garniture en crin animal ou végétal, mousse, pose des tissus et ornements, rebouche un trou, consolide une traverse et pieds. Contemporain, neuf ou ancien. Il n’a pas de préjugé.
Découvrir la formation

Que fait-il concrètement ?

Le/la tapissier/ère garnisseur/se met en place, répare et entretient la garniture et l'habillage des sièges (chaises, fauteuils...) et des meubles (literies, tables...). Il/elle intervient sur du mobilier de style ou contemporain, neuf ou ancien. Son activité est centrée sur la mise en valeur du siège. Il/elle privilégie à la fois l'aspect fonctionnel et l'aspect décoratif et esthétique.
Selon la demande du client, la spécialisation de l'entreprise où il/elle travaille, il/elle utilise des matériaux et des techniques particulières.

Lors de la rénovation de sièges anciens ou bien lors de la réalisation de sièges neufs selon les règles conventionnelles, les garnitures traditionnelles (crin animal, végétal, ressorts) sont utilisées principalement. Les garnitures modernes sont faites de différentes sortes de mousse, sangles élastiques...
Le/la tapissier/ère garnisseur/se assure toujours l'habillage final du siège par la pose de tissus décoratifs, de galons, d'ornements divers, de clous.
Lorsqu'il/elle rénove un siège, il/elle vérifie l'état du fût (carcasse) et peut être conduit/e à réaliser lui-même quelques interventions (reboucher les trous, consolider une traverse).
Il/elle peut aussi exercer une activité commerciale et/ou de conseil technique, de façon ponctuelle, auprès des clients et doit connaître les styles d'ameublement.

Aptitudes souhaitées : dextérité manuelle, bonne perception spatiale, soin, sens esthétique

En images

Sur le même sujet

Industrie

Tapissier garnisseur

Formation qualifiante
Découvrir la formation