Accueil Idées métier Piqueur en maroquinerie
Back

Piqueur en maroquinerie

Piqueur en maroquinerie

Piqueur en maroquinerie

Le métier

Le secteur du luxe connait une croissance continue depuis 2010 et a créé 5000 emplois en 5 ans. Si la filière cuir et chaussure, parfumerie et habillement arrive en tête des recrutements, le secteur recrute tout particulièrement des métiers manuels : horlogerie, maroquinerie…

L’artisanat compte plus d’un million d’entreprises (30% des entreprises françaises sont des entreprises artisanales). Ce secteur emploie 3,1 millions d’actifs dont 2,1 millions de salariés, qui exercent dans 4 activités : 42% dans le batiment, 30% dans les services, 15% dans la production/fabrication et 13% dans l’alimentation.

Dans son atelier, auprès de son outillage, le piqueur en maroquinerie donne forme aux objets. Piquage à plat, piquage à sec, piquage final, assemblage, bordage… il fabrique porte-monnaie, portefeuille, sacs… tout article de maroquinerie de poche.
Découvrir la formation

Que fait-il concrètement ?

Le/la piqueur/se en maroquinerie participe à la fabrication en série d'articles de maroquinerie de poche tels que porte-monnaie, portefeuille et de sacs en toutes matières.

Il/elle assure l'assemblage par piquage des pièces et sous-ensembles qui lui sont soumis, qu'ils soient préassemblés ou non, en respectant les critères de qualité et de production définis par l'entreprise.

Autonome, l'opérateur/trice réalise dans un temps donné les opérations qui lui sont confiées. Il/elle doit rendre compte de son activité et de la qualité de sa production auprès de sa hiérarchie de proximité, suivant des modalités propres à l'entreprise.

Il/elle veille au bon fonctionnement du matériel utilisé et à l'opérationnalité de l'outillage, signale au responsable de service les pannes machine à régler par la maintenance.

Le titulaire de l'emploi agit à partir d'instructions le plus souvent orales données par l'encadrement. Un descriptif opératoire peut lui être soumis (fiche technique ou fiche de consignes au poste).

Les éléments à transformer lui sont amenés manuellement, à disposition sur un chariot ou dans des caisses, souvent en paquets représentant la commande en cours. En îlot, il est fréquent que les opérateurs/trices s'approvisionnent mutuellement. Les opérateurs/trices sont en contact entre eux pour les opérations immédiatement situées en aval et en amont, dans une situation de transmission des pièces et d'informations sur la série en cours.

Aptitudes souhaitées : intérêt pour les tâches nécessitant dextérité, méticulosité, précision ; goût du travail bien fait ; sens esthétique ; capacité à garder une attention soutenue ; aptitude au travail en équipe.

Sur le même sujet

Industrie

Piqueur en maroquinerie

Formation qualifiante
Découvrir la formation