Accueil Idées métier Électronicien de contrôle et de maintenance
Back

Électronicien de contrôle et de maintenance

Électronicien de contrôle et de maintenance

Électronicien de contrôle et de maintenance

Le métier

L’industrie mécanique souffre de son manque de visibilité et de reconnaissance auprès du grand public alors qu’elle projette de recruter entre 40 000 et 50 000 personnes par an d’ici à 2020, dont 30 à 40 % de jeunes.
Les métiers de la maintenance des matériels, de manutention et des travaux publics proposent près de 1500 postes par an.

Un composant qui a lâché, un interrupteur cassé, un problème d’alimentation… l’électronicien de contrôle et de maintenance intervient aussitôt. Il localise l'origine de la panne, procède au remplacement d'un composant ou d'une carte électronique, nettoie les contacts… Objectif : rétablir le fonctionnement de tout équipement électrique et électronique.
Découvrir la formation

Que fait-il concrètement ?

A partir d'un dossier technique, l'électronicien/ne de contrôle et de maintenance contrôle et assure la maintenance des parties électroniques et informatisées de certains équipements de l'industrie (biens d'équipements : alimentations et réseaux électriques, instrumentation scientifique et technique, aéronautique, défense, transports) et de différents opérateurs de transports, de santé ou de télécommunications.

Il/elle intervient chez le constructeur, le distributeur, l'installateur ou les entreprises utilisatrices sur des équipements dont il/elle doit s'approprier le fonctionnement. Il/elle doit donc s'appuyer sur une bonne culture technique et sur des capacités d'adaptation.

Il/elle travaille sous la responsabilité d'un technicien supérieur ou d'un ingénieur.

Chez un constructeur, il/elle réalise des tests, contrôle et mesure les résultats attendus, en utilisant la documentation technique disponible et en s'appuyant sur une étroite collaboration avec le bureau des méthodes.

Chez un client, il/elle intervient lors des phases d'installation des nouveaux équipements, de leurs mises en service ou de leur maintenance.

Il/elle réalise cette activité soit seul/e, en toute autonomie ou en équipe de monteurs, câbleurs et techniciens. Il/elle collabore éventuellement avec d'autres techniciens maîtrisant des technologies différentes. Il/elle doit faire preuve d'autonomie, de capacités d'initiative ainsi que de bonnes capacités relationnelles pour pouvoir échanger efficacement avec d'autres techniciens.

Aptitudes souhaitées : curiosité technique, habileté manuelle et précision ; autonomie, sens de l'initiative, méthode et rigueur dans le travail ; respect des consignes en termes de qualité, de sécurité et de délais ; sens du contact client.

En images

Sur le même sujet