Accueil Idées métier Couvreur zingueur
Back

Couvreur zingueur

Couvreur zingueur

Couvreur zingueur

Le métier

Les métiers liés à la couverture (Couvreurs – Etancheurs) représentent 38 499 emplois en 2014. En revanche, le nombre d’emplois a connu une légère hausse de 0.4% en 2014. Ce type de chantiers est sans doute mieux préservé car les investissements d’entretien en peuvent être différés, même en temps de crise. Ce sont aussi les métiers où l’âge moyen est relativement jeune (36.7 ans). 15.3% ont moins de 25 ans et 17.3% ont plus de 50 ans. Toutefois, la proportion des plus de 50 ans a augmenté de 2 points en 3 ans.

Il nous met à l’abri des intempéries. Spécialiste de la construction et de la réfection des toits, le couvreur zingueur assure l’étanchéité de notre maison. Pour cela, il habille les toits de tuiles ou ardoises, les accessoirise avec des linteaux, membranes et autres gouttières.
Découvrir la formation

Que fait-il concrètement ?

Le/la couvreur/se zingueur/se réalise, pour toute construction, la pose de couvertures neuves ainsi que l'entretien de toitures existantes. Il/elle utilise des matériaux traditionnels comme l'ardoise naturelle, les tuiles (plates, mécaniques, romaines), le zinc, ou des produits plus modernes tels que l'aluminium, l'acier inoxydable, les bardeaux bitumeux.

Il/elle pose sur la charpente les lattes de bois, les linteaux ou la volige. Il/elle prépare et met en place tout le système de récupération des eaux de pluie (gouttières, chéneaux, tuyaux de descente) jusqu'au regard d'évacuation. Il/elle met en place les matériaux de couverture selon les techniques appropriées, afin de mettre hors d'eau la construction sur laquelle il travaille et réalise simultanément l'étanchéité autour ou le long des obstacles qu'il rencontre (cheminées, murs, lucarnes ...).

Occupant un emploi primordial dans la conservation de l'ouvrage, car la mise hors d'eau d'un bâtiment constitue la première condition de sa conservation, le/la couvreur/se zingueur/se est donc un professionnel rigoureux qui s'autocontrôle en permanence.

Il/elle exerce son activité sur le chantier, toujours en extérieur, dans des conditions parfois difficiles (intempéries, souvent à genoux ou accroupi sur une surface plus ou moins pentue), le plus souvent en équipe. Les dangers liés au travail en hauteur conduisent à respecter les règles de sécurité individuelles et collectives. Les déplacements sont fréquents (changement de chantier) et les horaires généralement réguliers.

Aptitudes souhaitées : bonne constitution ; agilité, sens de l'équilibre ; habileté, bonne vue ; aptitude au travail en hauteur ; rigueur et respect des règles de sécurité ; un certain sens esthétique.

En images

Sur le même sujet

Eligible au CPF
Bâtiment

Couvreur zingueur

Formation qualifiante

sessions urgentesDernières places disponibles !

Découvrir la formation