Accueil Espace Presse Plan 500 000, développement de l’offre de formation aux entreprises, … l’Afpa renforce sa direction pour relever ses nouveaux défis
Back

Plan 500 000, développement de l’offre de formation aux entreprises, … l’Afpa renforce sa direction pour relever ses nouveaux défis

Plan 500 000, développement de l’offre de formation aux entreprises, … l’Afpa renforce sa direction pour relever ses nouveaux défis

03/02/2016

L’Afpa, premier organisme de formation professionnelle en France, s’organise pour mener à bien ses deux grandes missions : - celle d’intérêt général qu’elle mène auprès des demandeurs d’emplois, une mission de Service Public renforcée par son futur statut d’EPIC (Etablissement public industriel et commercial) ; - celle qui donne aux entreprises les moyens de former leurs salariés en leur dédiant des ressources, des moyens techniques et une offre plus large de manière à mieux répondre à leurs besoins.

L’Afpa, premier organisme de formation professionnelle en France, s’organise pour mener à bien ses deux grandes missions :
- celle d’intérêt général qu’elle mène auprès des demandeurs d’emplois, une mission de Service Public renforcée par son futur statut d’EPIC (Etablissement public industriel et commercial) ;
- celle qui donne aux entreprises les moyens de former leurs salariés en leur dédiant des ressources, des moyens techniques et une offre plus large de manière à mieux répondre à leurs besoins.

Pour assurer la réussite de ces deux missions, Yves Barou, président de l’Afpa, et Hervé Estampes, directeur général, renforcent l’organisation de la direction de l’Association :

  • Christophe DONON, jusqu’à présent directeur de la Stratégie, devient directeur général adjoint. Il va poursuivre le pilotage stratégique et coordonner les opérations de transformation de l’Afpa en EPIC pour ce qui relève des activités de service public, EPIC doté d’une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) pour intervenir sur les activités avec les entreprises et les salariés

Diplômé de l’IHDREA (Institut des hautes études de droit rural et d’économie agricole), Christophe Donon, âgé de 60 ans, a été chef de Cabinet de plusieurs Ministres de 1988 à 1993 (Agriculture, Logement, Ville et Fonction publique).
En 1993, il rejoint l’Afpa en tant qu’adjoint du Directeur technique national. Il y occupera ensuite successivement les postes de Directeur projet Modernisation  et Directeur régional (Midi-Pyrénées), Directeur délégué aux investissements d’avenir et directeur de la stratégie (jusqu’à maintenant).
De 1998 à 2002, il fera un intermède au CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) en tant que Directeur général adjoint.

 

  • Raphaële GAUDUCHEAU rejoint l’Afpa en tant que directrice du Pôle Entreprise et International. Ce nouveau pôle est dédié aux activités de formation et de conseil auprès des entreprises, en France et à l’International.

Diplômée de l’ESSEC, Raphaële Gauducheau, âgée de 51 ans, a été Directrice Générale de Right Management France et Europe du Sud, avant de rejoindre le Comité exécutif de l'Afpa.

Présidente de Syntec Conseil en Evolution Professionnelle depuis 2012, elle a débuté sa carrière dans l’aéronautique au sein de Mac Donnel Douglas Information System avant d’occuper des postes fonctionnels et opérationnels chez Air France puis au sein d’ADIA Travail Temporaire, d’AON Hewitt et DEMOS, le numéro 2 de la formation professionnelle en Europe.

Forte de cette longue expérience au sein de grands groupes français et internationaux, elle pourra s’appuyer sur sa triple expertise (Ressources Humaines, Formation professionnelle, Conseil et vente de services B to B) pour développer l'offre de prestations de l'Afpa destinée aux entreprises, proposer des cursus de développement qui répondent aux besoins d'évolution des métiers et d'employabilité des salariés.

 

  • Rémi BORDET, directeur du développement Service public, est chef de projet du « Plan 500 000 » pour l’Afpa.

Diplômé d’un DESS de psychologie, Rémi Bordet, âgé de 52 ans, démarre sa carrière en tant que chargé de mission au Conseil Régional de Basse-Normandie (service formation professionnelle et apprentissage).

Il entre à l’Afpa en 1997, en tant que Directeur du Centre d’Orientation Professionnelle de Basse-Normandie avant d’être nommé Directeur Régional Adjoint de l’AFPA Basse-Normandie. Depuis 2012, il est Directeur national en charge du Développement du service public de l’Afpa.

L’Afpa vient de lui confier la coordination de l’activité des différentes directions au sein de l’Association pour qu’elle puisse former 130 000 demandeurs d’emploi supplémentaires durant les 18 mois qui viennent.

« La formation professionnelle est une des meilleures armes pour combattre le chômage et accroître la qualification des actifs et ainsi augmenter leur employabilité. Pour contribuer au « Plan 500 000 », l’Afpa se met en ordre de bataille afin d’accueillir 80 000 demandeurs d’emploi supplémentaires dès 2016 (soit 160 000 avec les 80 000 qu’elle forme chaque année) notamment sur des formations aux métiers de demain (métier en tension et métiers liés au numérique et à la transition énergétique).
En parallèle, il est indispensable d’adapter notre force commerciale de manière à répondre au plus près des besoins des entreprises dans leurs bassins d’emplois. C’est tout l’enjeu de notre nouvelle offre, une offre sur-mesure, co-construite avec chacune d’entre elles, selon leurs attentes et l’évolution des compétences dont elles ont aujourd’hui besoin pour soutenir leur performance.

Ces missions, pour aboutir, doivent être conduites par des personnes de talent, disposant d’une expérience reconnue dans le domaine de la formation professionnelle. » explique Yves Barou, Président de l’Afpa

 

Contact presse- Valérie Garcia - 01 48 70 54 66