Accueil Espace Presse L’Afpa, membre du service public de l’emploi, se mobilise pour les personnes en situation de handicap
Back

L’Afpa, membre du service public de l’emploi, se mobilise pour les personnes en situation de handicap

L’Afpa, membre du service public de l’emploi, se mobilise pour les personnes en situation de handicap

16/11/2015

L’Afpa (Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes), dans sa mission d’utilité sociale, accorde une attention particulière aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Les travailleurs handicapés sont deux fois plus touchés par le chômage que les autres.

En 2014, l’Afpa a accueilli 5 000 travailleurs handicapés dans ses centres de formations, dont :

  • 34,8% de femmes et 65,2% d’hommes
  • 8% ont entre 16 et 25 ans,
  • 52,7% ont entre 26 et 44 ans,
  • 39,3% ont 45 ans et plus

Le top 5 des formations suivies :

  • Agent d’entretien du bâtiment,
  • Secrétaire assistante,
  • Formateur professionnel d’adulte,
  • Comptable assistant,
  • Conseiller en insertion professionnel.

La Semaine Européenne pour l’emploi des Personnes handicapées est l’occasion de rappeler le rôle fondamental de la formation pour retrouver le chemin de l’emploi.

Des formations et un accueil adaptés aux personnes handicapées

L’Afpa est mobilisée pour accueillir et former dans des conditions optimales, toute personne en situation de handicap. Elle met en œuvre une offre de formation globale intégrant des services d’accueil et d’accompagnement psychopédagogique, de restauration et d’hébergement.

  • Une Mission handicap au sein de la Direction de l’Ingénierie et de l’Innovation Pédagogique fournit les outils et savoirs nécessaires à l’ensemble des collaborateurs intervenant dans le parcours des personnes handicapées,
  • Un référent handicap permet d’assurer un suivi individualisé des stagiaires dans chacun des centres de formation,
  • 3 700 formateurs experts de leur métier sont sensibilisés au handicap grâce à un module de formation spécifique,
  • Un accompagnement psychopédagogique est proposé à chaque fois que cela est nécessaire, pour maximiser les chances de réussite,

Des initiatives spécifiques pour renforcer l’accès des personnes handicapées à la formation

Tout au long de l’année les centres Afpa déploient des actions visant à faciliter l’information sur les métiers qui recrutent et les formations correspondantes.

En Normandie, l’Afpa a ainsi lancé une plate-forme d’accueil des personnes en situation de handicap. Cette plate-forme d’accueil leur propose :

  • des visites des 3 centres Afpa de la région pour découvrir le plus de métiers possibles sur une demie journée dans les ateliers avec les formateurs et les stagiaires.
  • des ateliers « Découverte Métiers » sur une journée. Ainsi en 2015, plusieurs ateliers ont été proposés en Peinture, Agent d’entretien du bâtiment, Nettoyage, Restauration, mécanique carrosserie automobile, logistique…
  • des bancs d’essais (35 heures en inclusion sur un groupe ou en collectif), afin d’évaluer les motivations à suivre une formation.

Le centre Afpa du Mans organise des accueils de groupes en pré-orientation, lors  des réunions d’information, suivies de visites de plateaux de formation.

En 2016, un parcours de formation dédié aux jeunes et des actions de préprofessionnalisation seront également proposées dans plusieurs de ses centres.

Des actions de partenariat avec l’Adapt dans le cadre de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées :

  • En région Centre/Val de Loire, le centre Afpa de Bourges participe à un handicafé le 16 novembre, ainsi qu’au forum du handicap. Il anime également une formation Conseiller service client à distance à l’Institut médico éducatif de Trouy.
  • L’Afpa Ile de France, est présente le 18 novembre à la Halle Carpentier de 9 h 30 à 18 h 00 au forum organisé par l’Adapt,
  • En région Pays de la Loire, le centre Afpa du Mans participe le 17 novembre également à ce forum et le 19 novembre pour le centre Afpa de Nantes.

Deux belles histoires de stagiaires handicapés

David -  sourd et muet, et stagiaire agent d’entretien du bâtiment

David, 32 ans, est sourd-muet de naissance. Au chômage depuis 6 ans après un accident de travail, il ne pouvait plus trouver un emploi dans son ancien métier de menuisier. Avec l’aide d’une traductrice, il suit une formation d’agent d’entretien du bâtiment au centre Afpa d’Angoulême-Mornac.

Il bénéficie d’une aide individuelle à la formation (AIF) et d’un cofinancement de Pôle emploi et de l’Agefiph. «Depuis que je suis arrivé là, je suis heureux et motivé, je travaille à fond.  J’ai toujours aimé le travail manuel, la précision. Dans cette formation nous nous entendons bien, les autres stagiaires m’aident : ils écrivent des messages sur des ardoises, dans ma cabine et font des gestes J’essaie de les aider aussi. Nous nous motivons les uns, les autres… », assure David.

Pour la partie plus technique, qui nécessite d’intégrer de nouveaux savoirs, par exemple en électricité, il bénéficie d’une intervention de traduction pour qu’il comprenne au mieux les cours. David va très vite sur la partie apprentissage en atelier.

« La présence de David dans le groupe génère des comportements de solidarité et d’entraide très positif, les stagiaires s’écoutent mieux », explique Thierry Dardillac, formateur à l’Afpa. « La coopération avec Sophie Morel, la traductrice, est très positive. Je dessine, j’écris davantage, je fais plus de gestes. Cette réflexion sur mon comportement pour communiquer devient celui de l’ensemble des stagiaires. Ce handicap est une réelle richesse pour nous tous», souligne-t-il.

Hervé – paralysé des membres inférieurs, et stagiaire Secrétariat comptabilité

Le destin a coupé son existence en deux. Chauffeur routier pendant 25 ans, avant de venir s’installer en Gironde, ce natif de Vimoutiers a vu sa vie basculer en 2009. « J’ai eu un accident avec la moto que je venais d’acheter quelques mois plus tôt, raconte-t-il très simplement. J’en suis sorti sur un fauteuil roulant, paralysé des membres inférieurs. »

Après un an en centre de rééducation à Bordeaux, où il se bat pour retrouver un peu d’autonomie, ce père de trois enfants doit encore se battre, mais cette fois, pour retrouver un travail. En 2011, voyant toutes les portes se refermer devant lui, il entame une reconversion professionnelle de 9 mois à l’Afpa d’Egletons (Corrèze), pour obtenir le titre de technicien d’exploitation transport. S’ensuit un stage à Pessac (Gironde), dans une succursale de la Stef, le spécialiste européen du transport frigorifique. « Je devais gérer le planning des chauffeurs, se rappelle Hervé. Mais, même si les gens ont été très accueillants, même si je m’y sentais bien intégré, avec une vision que les employés de bureau n’ont pas d’ordinaire, en raison de mon passé d’ancien routier, ce stage n’a pas débouché sur un contrat de travail. »

Un emploi, il va pourtant en trouver un, sans vraiment l’avoir cherché, dans le club d’athlétisme de Villenave d’Ornon, près de Bègles, où le quadragénaire pratique… le triathlon. C’est peut-être cet excès de vitalité qui ont poussé les responsables de ce club de 500 adhérents, dont 6 handicapés, à proposer à Hervé un CDD, pour tenir le secrétariat.

« Je n’avais pas réellement d’expérience dans ce domaine, explique l’intéressé. J’ai donc entrepris depuis septembre une formation adaptée de 21 mois en secrétariat comptable à l’Afpa de Pessac. Cette formation, cumulée à celle de 2011, me permettra de trouver du travail ailleurs, si jamais l’aventure devait s’arrêter avec le Club Villenavais, car j’aurais une double compétence et l’expérience qui va avec. »