Accueil Espace Presse 5 novembre : une journée pour changer de vie ! Journée porte ouverte « spéciale reconversion professionnelle » en partenariat avec le Groupe AEF
Back

5 novembre : une journée pour changer de vie ! Journée porte ouverte « spéciale reconversion professionnelle » en partenariat avec le Groupe AEF

5 novembre : une journée pour changer de vie ! Journée porte ouverte « spéciale reconversion professionnelle » en partenariat avec le Groupe AEF

29/10/2015

Changer de métier ou de région pour trouver un emploi ? l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) organise le 5 novembre une Journée Portes Ouvertes dédiée à la reconversion professionnelle avec le Groupe AEF.

Quels sont les  métiers qui recrutent ? où trouver des places disponibles en formation ?
Cette journée est ouverte à tous ceux qui ont envie de changer de voie professionnelle ou tout simplement de retrouver le chemin de l’emploi.


Aujourd’hui pour les français, nouvelle vie professionnelle rime davantage avec un « nouveau métier » plutôt qu’avec une « nouvelle région ». Selon l’étude du CSA pour le Conseil d’Orientation pour l’emploi, 46% des demandeurs d’emploi seraient en effet prêts à changer de métier ou de secteur et 42% à suivre une formation, plutôt que de changer de territoire. 64% des salariés pensent en outre que leur région est « bien préparée pour s’adapter aux évolutions économiques récentes ».

Véritable solution pour l’emploi, l’accès à la formation est également au cœur de la nouvelle feuille de route du gouvernement qui vient d’annoncer que 150 000 demandeurs d’emploi supplémentaires vont bénéficier d’une formation en 2016, et que l’accès au CIF sera favorisé pour les personnes les plus précaires.

C’est pourquoi, le 5 novembre prochain, l’Afpa ouvre les portes de ses centres, partout en France, pour faire découvrir les offres de formation disponibles dans les secteurs qui recrutent. Chacun pourra rencontrer des stagiaires et des formateurs, visiter des plateaux de formation, et recueillir toutes les informations pratiques pour bénéficier d’une formation.
De nombreux ateliers seront organisés avec les partenaires de l’Afpa : l’AEF, le service public de l’emploi, les OPCA, les branches professionnelles, les entreprises….  

Les deux dernières Journées Portes Ouvertes de l’AFPA (le 24 septembre et 5 octobre) ont accueilli à chaque fois près de 10 000 personnes.

A Paris, une journée spéciale  Nouvelle vie pro organisée par l’AEF, le 4 novembre 2015

Dans le cadre de cette journée qui s’adresse aux acteurs de la transition professionnelle, Hervé Estampes, Directeur général de l’Afpa interviendra sur le thème « L’individu placé au centre de la réforme, voeux pieux ? Réalité ? Aujourd’hui ? Demain ? ».

Nouveau : un atelier réservé aux demandeuses d’emploi

L’Afpa proposera son dispositif « 24 h dans la vie d’une femme pour changer de vie professionnelle ». Destiné aux demandeuses d’emploi, sur inscription, cet atelier est un accompagnement de 24 heures (sur 3 jours) pour faire le point sur leurs compétences, et les aider à choisir une formation pour construire de nouveaux itinéraires professionnels.
 

Un engagement, une réussite : les stagiaires témoignent

Cyril, auxiliaire de vie : « Un métier dit de femme, et alors ? »
Cyril a fait un vrai choix. Après 20 ans d’activité professionnelle dans des entreprises du transport,  cet agent de maîtrise a transformé ce qui aurait pu être considéré comme un échec en opportunité. « L’agence de transport dans laquelle je travaillais commençait à rencontrer des difficultés, et on m’a fait comprendre que mon poste était menacé». Cyril est le seul homme dans une promotion de 14 stagiaires, et va devoir s’imposer dans un métier considéré comme féminin. « Et alors ?  répond-il. Ce qui m’intéresse c’est l’humain, quel que soit le genre, et cela ne pose aucun problème dans ma formation. » 

Céline, première femme à obtenir le titre professionnel de chef de chantier travaux publics – routes et canalisations : « Le milieu masculin ne me fait pas peur »
Celine multipliait depuis quelques années les petits boulots dans la restauration, la vente, les services, les bureaux d'études...  Après une première formation de technicienne d'études du bâtiment option dessin, suivie à l'Afpa de Metz il y a 3 ans, elle était désireuse de compléter ses compétences. Elle vient d’obtenir son titre professionnel Chef de chantier travaux publics, routes et canalisations à l’Afpa de Faulquemont.

Etienne, maçon : « Mon objectif est de créer mon entreprise»
Après une carrière d’ingénieur de production dans une société d’informatique, Etienne prend une année sabbatique et s’installe en tant qu’auto-entrepreneur dans la maçonnerie. A 53 ans après une période de chômage, il suit une formation de 7 mois et obtient son titre professionnel de maçon. Etienne ne compte pas en rester là, et envisage déjà des formations complémentaires afin d’obtenir le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).