Accueil Actualités Témoignage de David DENEUX formateur en production industrielle
Back

Témoignage David Deneux

Témoignage 30/04/2020

Témoignage de David DENEUX formateur en production industrielle

David DENEUX

David DENEUX

 

Formateur production industrielle

Pour réussir le challenge de l’enseignement 100 % en ligne, il faut de la rigueur, de la disponibilité et de l’autonomie.

En bref

Premier centre à avoir fermé il y a près de deux mois, le centre Afpa de Creil poursuit ses formations à distance y compris pour les formations en industrie. David DENEUX, formateur en production industrielle nous explique les modalités mises en place pendant cette période.

Pouvez-vous présenter ?

Je suis David Deneux, formateur en production industrielle à l’Afpa de Creil. Je forme des stagiaires en "Conducteur·trice d’Installations et de Machines Automatisées" (CIMA) et en "Technicien·ne de Production Industrielle "(TPI).

 

Pendant le confinement, comment organisez-vous la formation ?

J’ai eu la chance d'avoir été formé à Métis en 2018 et l'ai déployé sur les formations par la suite.

Depuis le début du confinement, je me suis assuré que tous les stagiaires avaient leurs identifiants pour accéder à la plateforme.

J’ai activé le module sur lequel ils devaient travailler et me rendre leur production.

La majorité arrivent à poursuivre leur formation en distanciel et ce malgré des contraintes de maîtrise de l’outil informatique pour certains et de disponibilité du PC pour d’autres (qui doivent partager avec leurs enfants pour suivre l’enseignement). 

 

Quels outils utilisez-vous pour organiser le travail et les échanges avec les stagiaires ?

Tous mes stagiaires sont en FAD avec les moyens dont ils disposent : Métis, Smartphone, ressources distribuées en cours de formation, recherches sur Internet.

Je leur envoie aussi des fichiers, sous forme simplifiée, ainsi ils peuvent faire les exercices sur papier libre et me les envoyer en photo par mail.

 

Que retirez-vous de cette situation inédite ?

L’apprentissage est passé d’une formation traditionnelle associant théorie et pratique a une formation à distance et j’ai dû m’adapter aux contraintes de chacun.

Pour réussir le challenge de l’enseignement 100 % en ligne, il faut de la rigueur, de la disponibilité et de l’autonomie.

Voir les formations pour ce métier