Accueil Actualités Séverine Payet, technicienne de maintenance industrielle : « il faut toujours montrer de quoi on est capable »
Back

Séverine Payet, technicienne de maintenance industrielle : « il faut toujours montrer de quoi on est capable »

Témoignage 29/05/2016

Séverine Payet, technicienne de maintenance industrielle : « il faut toujours montrer de quoi on est capable »

Séverine

Séverine

  - 25 ans

Technicienne de maintenance industrielle

En bref

Entrée à 18 ans dans le monde industriel comme opératrice, Sévérine Payet, aujourd'hui âgée de 25 ans, prépare une formation pour devenir technicienne supérieure de maintenance industrielle.

Entrée à 18 ans dans le monde industriel, Séverine Payet, aujourd’hui âgée de 25 ans, ne veut plus s’arrêter d’apprendre. « Quand je me suis retrouvée très jeune sur le marché du travail, j’ai commencé à travailler en intérim comme opératrice dans une grande entreprise. »
 

L'industrie, un monde qui lui plaît

Après trois ans sur ce poste, elle sait d’une part qu’elle aime cet univers, d’autre part qu’elle souhaite y progresser. Pour ce faire, la formation est la solution. Premier contact avec l’Afpa. « J’ai préparé et obtenu un CAP de conducteur d’installations de production et suis devenue conductrice de machines. »


Encouragée par son manager d’alors, elle décide de ne pas s’arrêter là. « J’ai contacté le FAF TT* et obtenu le financement d’une formation de technicien de maintenance industrielle, après avoir pris rendez-vous avec l’un de mes anciens formateurs de l’Afpa. Les méthodes d’apprentissage, pratiques, me convenaient très bien. »

Elle entre en formation en octobre 2014. « On acquiert une polyvalence nécessaire maintenant dans l’industrie. On conduit la machine, on peut aussi la dépanner. 11 hommes et 2 femmes : sa promotion est assez représentative d’un monde industriel qui s’ouvre doucement aux femmes.

Première de promo

« On a encore un peu de mal à se faire une place, il faut toujours montrer de quoi on est capable. Mais cela dépend des entreprises. J’étais très bien intégrée à l’équipe de stagiaires. A la fin de la formation, ma collègue et moi sommes arrivées premières de promo, avec les félicitations du jury…. »  Mais ce n’est pas fini pour Séverine, repérée lors d’un stage de TMI par l’entreprise qui l’accueillait. « Elle recrute au niveau BTS, elle m’a proposé de signer un contrat de professionnalisation pour préparer un diplôme de ce niveau. Je n’ai pas hésité une seconde. » Depuis début septembre 2015, elle a ainsi intégré à l’Afpa une formation de Technicien supérieur de maintenance industrielle, une marche de plus vers l’autonomie et, pourquoi pas, le management d’équipe...  * Fonds d’assurance formation du travail temporaire. 
Voir les formations pour ce métier