Accueil Actualités Semaine du Handicap : Paul Crêpier en formation
Back

Semaine du Handicap : Paul Crêpier en formation

Fil info 17/11/2020

Semaine du Handicap : Paul Crêpier en formation

Semaine du Handicap - Paul, Crêpier en formation

Le centre Afpa de Rennes a rencontré, Paul, un jeune homme de 21 ans en situation de handicap physique accompagné d’une Ergothérapeute de SAMS 35, et de CAP EMPLOI 35, pour valider son projet professionnel, celui de devenir crêpier.

Le handicap de Paul a été pris en compte dès la phase d’intégration en formation, un accompagnement sur-mesure, a  permis de trouver les solutions techniques, permettant la mise à disposition d’une table à niveau variable, ainsi qu’un siège adapté à la posture du crêpier.


Paul n’a jamais vu son handicap comme un obstacle, c’est avec une grande détermination qu’il a acquis de nouvelles compétences, lui permettant d’évoluer dans ce milieu professionnel. 

 

Paul nous détaille son parcours et se projette

Quel était votre parcours avant de rentrer en formation ?

Avant de rentrer en formation, je venais de valider ma licence de psychologie.

 

Pourquoi la formation de crêpier ?

Je ne me voyais pas continuer en psychologie en master et j’avais envie de faire quelque chose de plus manuel. Je me suis dit que la crêperie pouvait me correspondre étant donné que j’aime la cuisine et que je suis Rennais, breton donc tout était logique.

 

Comment êtes-vous rentré en formation ?

J’ai été accompagné par l’organisme Cap Emploi (Accompagnement vers et dans l’emploi pour les personnes en situation de handicap). La formation à l’AFPA de Rennes a aussi permis que l’Agefiph (Organisation qui favorise l’emploi des personnes handicapées) m’aide au niveau de l’aménagement de mon poste et du financement de celui-ci pour entrevoir, par la suite, l’emploi plus facilement. J’ai donc pu disposer d’une table adaptée à mon fauteuil et à la cuisine afin d’avoir un maximum d’aisance. J’ai ainsi pu appréhender au mieux cette formation.

L’objectif, au-delà d’apprendre le métier de crêpier, c’était aussi d’avoir à la fin de cette formation un titre professionnel, une réelle certification pour moi en tant que personne en situation de Handicap. Cela me permet d’avoir une véritable légitimité à rentrer dans une cuisine et de mériter ma place en ayant validé mes compétences auprès de professionnels du métier.

 

Qu’est-ce que cette formation vous a apporté ?

J’ai appris le métier de crêpier dans son ensemble, à réaliser ma pâte à crêpes/galettes, à tourner, etc. J’ai aussi pu découvrir comment lancer un projet tel qu’un foodtruck, les étapes ou encore les différentes possibilités qui s’offraient à moi comme traiteur évènementiel, la restauration traditionnelle, etc.

 

Comment appréhendez-vous la suite ?

Pour le moment, je ne sais pas encore exactement. La situation actuelle fait que, il est difficile de se projeter dans un projet d’ouverture de restaurant ou de foodtruck. Mais je pense dans un premier temps, faire mes armes dans un restaurant déjà existant.

 

2 mots pour illustrer votre formation ?

Je dirais d’abord : intéressant, au vue de la multitude de techniques de crêpier qu’on nous transmet mais aussi bien au-delà. Et je dirais également : Convivial, puisque nous sommes un groupe de stagiaires et de formateurs qui se complète par les différentes personnalités, ce qui créé une vraie homogénéité tout étant hétérogène dans le partage d’idées et d’expériences des uns et des autres.