Accueil Actualités Pôle emploi et l’Afpa font naitre des vocations
Back

Occitanie

Décryptage 20/11/2016

Pôle emploi et l’Afpa font naitre des vocations

Pôle emploi et l’Afpa font naitre des vocations

En proposant d’informer les demandeurs d'emploi n'ayant pas de projet de formation ou même d'idée précise de nouveau métier, l’Afpa a initié un partenariat original avec Pôle Emploi en Occitanie.

 

« Les personnes qui se rendent spontanément dans les centres Afpa ont déjà « cheminé » et viennent nous rencontrer avec une idée de « secteur professionnel », explique Sophie Izard, manager conseil en formation à l’Afpa en région Occitanie. Habituellement Le public ne se rend dans un centre Afpa que lorsqu’il possède des acquis et un projet professionnel validé. Nous offrons donc peu de possibilités à celles qui souhaitent suivre une formation sans idée précise ». Forte de ce constat, Sophie Izard a initié en octobre 2016 des matinées ou journées du conseil en formation, organisées dans les centres Afpa de Rivesaltes, Carcassonne, Pamiers et Montauban. Objectif : informer prioritairement les demandeurs d'emploi en reconversion, les salariés « précaires » ou en intérim, les salariés des chantiers d’insertion, les « primo-apprenants » âgés de moins de 30 ans, ainsi que les demandeurs d’emploi d'un niveau supérieur au niveau 5, ayant par exemple cessé leur scolarité en classe de première. Lors de ces journées conseil proposées en complément du CEP (Conseil en évolution professionnelle), les demandeurs d'emploi concernés sont conviés par Pôle Emploi à ces ateliers, animés par les équipes du conseil en formation en complément de l’expertise des formateurs. « Nous réunissons des groupes de personnes plus intéressées par un domaine pour leur faire visiter nos plateaux techniques, puis nous organisons des entretiens individuels d'une vingtaine de minutes, pour faire émerger leurs idées de métiers ou de formations, dans un spectre large. »

Outre faire connaître l'offre de l'Afpa à un public qui souvent l’ignore, cette initiative vise à favoriser la mobilité géographique des futurs stagiaires, rendue possible par les offres d'hébergement de l’Afpa.

« La formation devient un moyen de valider le choix d’un projet professionnel construit très en amont en complément du CEP » insiste Sophie Izard.

Au total, 80 personnes sans projet de formation ont été reçues dans les centres Afpa de Montauban, Rivesaltes, Carcassonne et Perpignan, de fin octobre à début novembre 2016. « Cette expérimentation a impulsé chez nous une vraie dynamique d'équipe, constate Sophie Izard. Faire du conseil individuel personnalisé a beaucoup de sens pour tous. »

 

Dominique Pérez