Accueil Actualités Magali Jesuha, plombière
Back

Magali Jesuha, plombière

Témoignage 05/08/2016

Magali Jesuha, plombière

Magali Jesuha

Magali Jesuha

  - 27 ans

plombière

« Je voulais plus de pratique, plus de manuel – j’aime bricoler. […] Je savais que le métier embauchait bien, c’est ce qui m’a décidée. », Magali Jesuha, plombière.

En bref

Exercer un métier pratique, utile, qui recrute aisément et qui permette des évolutions de carrière rapides, vers la stabilité professionnelle, c’est ce qui a poussé Magali Jesuha à devenir plombière.

 

« Je voulais m’orienter vers un métier plus manuel »

A 27 ans, Magali Jesuha est plombière depuis trois ans. A son actif, un bac économique et social, une année d’université en sociologie, et une foule de petits boulots : Magali Jesuha aurait pu se destiner à nombre de métiers, elle a finalement choisi de s’orienter vers un métier manuel.

« Les métiers dits intellectuels ne m’intéressaient pas. J’aimais beaucoup la sociologie mais j’avais besoin de faire quelque chose de concret de ma vie. Je voulais plus de pratique, plus de manuel –j’aime bricoler » explique-t-elle. « Je ne connaissais pas du tout le métier de plombière, mais je savais qu’il embauchait bien, c’est ce qui m’a décidée. »

Magali Jesuha a mené sa formation au centre Afpa du Pont de Claix, en contrat de professionnalisation. L’alternance a duré 18 mois, mais dès le démarrage de la formation, la plombière était déjà engagée en CDI dans l’entreprise où elle travaille encore aujourd’hui.

 

Plombière : une première étape

Ses attentes ont été satisfaites : le métier lui plaît, et elle peut y construire la carrière qu’elle espérait. « Ce que j’aime, c’est que je dois me débrouiller seule, trouver des solutions, aussi bien en installation qu’en maintenance », explique-t-elle.

A l’heure actuelle, Magali Jesuha est de nouveau en formation, en BTS « fluides, énergie, domotique » : elle souhaite se spécialiser progressivement dans la maintenance en climatisation. Pour plus tard encore, elle envisage une formation GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur), pour se diriger progressivement vers les bureaux d’études. Finis les chantiers, réservés au début de carrière !

 


Voir les formations pour ce métier

Ils temoignent aussi

Philippe Contier
Témoignage
Philippe Contier
plombier chauffagiste

« On apprend deux métiers en un, à la fois la plomberie et le chauffage. C’est une chance considérable sur le marché du travail. » Philippe Contier, formateur de plombiers chauffagistes.

« On apprend deux métiers en un, à la fois la plomberie et le chauffage. C’est une chance considérable sur le marché du travail. » Philippe Contier, formateur de plombiers chauffagistes.

Lire le témoignage