Accueil Actualités Eric Chevalier, formateur de techniciens d’études en chaudronnerie et tuyauterie au centre de Liévin
Back

Eric Chevalier, formateur de techniciens d’études en chaudronnerie et tuyauterie au centre de Liévin

Témoignage 01/06/2016

Eric Chevalier, formateur de techniciens d’études en chaudronnerie et tuyauterie au centre de Liévin

Eric Chevalier

Eric Chevalier

  - 55 ans

formateur de techniciens d’études en chaudronnerie et tuyauterie

« Tout projet, dans toutes les branches de l’industrie, a besoin d’études. C’est par les dessins qu’on l’échafaude »

En bref

Eric Chevalier est formateur de techniciens d'études en chaudronnerie et tuyauterie. Portrait d'un formateur qui a fait de son parcours une force, et communique son optimisme à ses stagiaires.

Eric Chevalier a travaillé pendant 32 ans en bureaux d’études dans le secteur industriel ; à 53 ans, il a décidé de faire profiter de son expérience ceux qui se destinent au même métier. Depuis janvier 2015, il forme des techniciens en bureau d’études chaudronnerie et tuyauterie au centre Afpa de Liévin. A l’heure où nous le rencontrons, sa quatrième session de formation est en cours.

Eric Chevalier avait déjà une expérience en tant que formateur, quoique dans un milieu tout à fait différent : en effet, pendant de nombreuses années, il a donné des cours de musique à de jeunes gens de 8 à 20 ans. Il leur enseignait le tuba basse, le tuba contrebasse et l’euphonium. Il savait déjà qu’accompagner d’autres personnes, connaître leurs personnalités, leurs parcours, leurs envies et leurs difficultés propres, faisait partie de ses aspirations.

 

Technicien d’études, un métier indispensable

Son expérience à l’Afpa le confirme dans ces sentiments. « Je m’éclate, ici ! » s’exclame-t-il. « En quelque sorte je ne fais que prolonger mon métier. C’était la voie logique après tant d’années. J’aime faire profiter mes stagiaires de mon expérience ; ensemble, on peut aller au fond des choses. Même moi, ça me permet de voir mon métier sous un nouveau jour ! »

En France, pour l’Afpa, ils ne sont que trois à dispenser cette formation de 9 mois. Les stagiaires arrivent avec des niveaux très disparates, et ressortent avec en poche un diplôme de niveau 4 : le programme est très dense. A l’issue, ils ont leurs outils en main pour trouver un emploi.

« Tout projet, dans toutes les branches de l’industrie, a besoin d’études. » rappelle le formateur. « C’est la base de toute élaboration, de tout projet : au départ, on a un crayon à la main, et on croque. Chaque trait est calculé avec une grande précision, en fonction de calculs savants, de règles, de normes – c’est ainsi qu’on échafaude un projet. »

 

Miser sur la formation pour évoluer

Eric Chevalier connaît très bien les bonheurs comme les difficultés du métier. Il place ses stagiaires en face de ces réalités, et travaille à leur insuffler son propre enthousiasme. « Travailler en bureaux d’études dans l’industrie, ce n’est pas toujours un métier facile. J’en ai moi-même fait les frais, avec mon licenciement il y a trois ans. Mais ces difficultés m’ont aussi appris une chose : il ne faut pas céder. Vous réussirez si vous travaillez bien, si vous veillez à toujours renforcer vos compétences, à rester soudé avec vos collègues. » -- son parcours en est la preuve.

La formation terminée, les techniciens d’étude travaillent à renforcer leur expérience. Eric Chevalier insiste sur l’importance de continuer à se former, tout au long de la vie professionnelle : certains de ses élèves, s’ils suivent les bonnes formations, pourront devenir dessinateurs projecteurs, par exemple – ou formateurs eux-mêmes, pour suivre son exemple, comme l’a déjà fait l’un de ses anciens stagiaires, actuellement formateur à Hazebrouck.

Eric Chevalier a su se relever avec succès de ses propres soucis professionnels : la formation s’est révélée pour lui une reconversion professionnelle heureuse. Aujourd’hui, il attend les résultats de sa titularisation, et espère pouvoir bientôt participer activement à la mise au point des programmes de formation de son centre.

Voir les formations pour ce métier