Accueil Actualités Céline, Menuisière agenceuse
Back

Céline, Menuisière agenceuse

Témoignage 11/03/2021

Céline, Menuisière agenceuse

Céline

Céline

  - 37 ans

Menuisière agenceuse

J’ai pu profiter d’un licenciement économique pour me lancer. La menuiserie m’intéressait depuis très longtemps

En bref

Créative, manuelle, Céline est déjà en train de rénover sa deuxième maison. Elle fait tout de A à Z. Mais c’est le bois qui l’attire le plus. Après une longue carrière dans le commerce, elle a finalement pu se lancer dans un métier qui lui plait vraiment.

« Je n’ai pas vraiment eu le choix, c’était comme ça à l’époque. Le commerce recrutait » constate Céline. Après un BTS Action commerciales, elle a travaillé pendant 20 ans dans la grande distribution, en grimpant tous les échelons, passant d’apprentie à manager pour plusieurs grandes enseignes.

« C’était assez fatiguant, j’avais des objectifs importants, difficiles à gérer. Je pensais déjà à partir avant l’annonce des licenciements économiques. Je me suis donc portée volontaire ».

Céline a choisi un métier où les femmes sont encore peu représentées. Dans sa formation, en moyenne, moins de 30% des stagiaires sont des femmes. Dans sa session, elles sont deux. 
« Je pense que les mentalités ont évolué. Aujourd’hui, on peut s’orienter dans le métier qu’on veut. Ce n’était pas forcément le cas avant. Il y a aussi une différence entre les générations. Les jeunes sont plus ouverts. Pour moi, le regard des autres n’a pas de poids ».

La création artistique

« Le bois est pour moi un matériau noble qui me permet d’exprimer ma créativité. On peut faire tellement de choses avec nos mains ! Mon objectif est de travailler dans la création de décors de théâtre, de mise en scène. Je suis aussi très intéressée par la restauration du patrimoine ».

Céline n’a pas eu de difficultés pour s’intégrer dans la formation, la plupart de ses collègues sont dans la même tranche d’âge qu’elle et elle s’y plait bien.

Pour les femmes qui hésitent à se lancer, elle est très claire :

« Il vaut mieux avoir des remords que des regrets ! Il ne faut pas hésiter, les mentalités changent. Il faut aller de l’avant et suivre ses envies ».

Voir les formations pour ce métier