Accueil Actualités Alix, Charpentière
Retour

Alix, Charpentière

Témoignage 11/03/2021

Alix, Charpentière

Alix

Alix

  - 29 ans

Charpentière

C’est grâce à mon formateur que j’en suis là aujourd’hui, que j’ai réussi. Je lui dois beaucoup. Il n’a jamais fait de différence parce que je suis une femme

En bref

Fraîchement diplômée Charpentière, l’avenir s’annonce très prometteur pour Alix. Avec deux propositions d’embauche et de nombreux projets personnels, cette titulaire d’un master en sociologie n’a aucun regret. Le travail du bois était pour elle une évidence !

« Mes études de sociologie m’ont beaucoup intéressée, mais je savais que je ne voulais pas travailler là-dedans. Je voulais un travail manuel ».

Le plaisir du travail manuel, Alix l’a découvert grâce à ses nombreux voyages en Inde, au Népal et en Asie du sud-est. 

« Lors de mes voyages, j’ai pu travailler sur des projets très différents. J’ai par exemple participé à la création d’un parc accrobranche, j’étais investie dans une association de recyclage de verre pour créer des objets d’art, j’ai beaucoup travaillé dans des fermes, j’ai construit des maisons en bambou… C’étaient de très belles découvertes » !

Le bois, un matériau noble

« J’aime travailler le bois. On peut avoir une idée en tête, mais le bois a sa propre essence, on doit s’adapter à ce qu’il a à nous offrir. Il a ses limites, et on est obligé de s’adapter ».

Malgré un soutien sans faille de son entourage, Alix s’est posée des questions quant à son choix de métier. « Est-ce que je vais être acceptée ? Est-ce que je vais trouver ma place ? Finalement je me suis rendu compte que c’était moi qui avais le plus de préjugés ! J’ai été très bien accueillie dans les entreprises comme en formation. Mes préjugés sont tous tombés ».

Pour la suite, elle souhaite d’abord continuer à apprendre, se forger une expérience. « Sur le plus long terme, j’ai pour projet de construire ma propre habitation, en réduisant au maximum l’empreinte écologique. J’ai aussi envie de promouvoir l’habitation écologique, notamment à travers la mise en place de chantiers participatifs ».

Alix est très reconnaissante envers son formateur, qui a été une des personnes essentielles pour la réussite de son parcours.

« J’ai eu un formateur en or ! Il m’a appris non seulement les compétences techniques, mais aussi à avoir confiance en moi, à prendre du recul. Je n’ai vraiment aucun regret ».

 

Voir les formations pour ce métier