Accueil Actualités La transition énergétique, vectrice d’emploi
Back

La transition énergétique, vectrice d’emploi

Décryptage 30/05/2016

La transition énergétique, vectrice d’emploi

L’OIT évalue le potentiel de nouveaux postes liés à la transition énergétique entre 15 et 60 millions d’ici 2030 dans le monde. Pour la France, le potentiel est évalué à près de 100 000 le nombre d’emplois entre 2015 et 2020.

La transition énergétique, vectrice d’emploi

Les ¾ des créations d’emploi se feront dans le bâtiment : la mise en chantier rapide de la rénovation énergétique des logements et des bâtiments génèrera 75 000 emplois suivi des réseaux électriques intelligents (11 000 emplois grâce au déploiement  de compteurs intelligents Linky  et compteurs Gazpar) et par l’éolien en mer (10 000 emplois).

Au total 9 filières sont particulièrement concernées :

  • Agriculture,
  • agro-alimentaire,
  • gestion,
  • recyclage et valorisation des déchets,
  •  énergies renouvelables,
  • réseaux électriques intelligents,
  • automobile,
  • bâtiment,
  • chimie,
  • plasturgie.
     

Le bâtiment se rénove

Le secteur du bâtiment représentait 44% de la consommation énergétique française en 2012. Il est le plus important consommateur d’énergie et constitue un gisement majeur d’efficacité énergétique. 123 millions de tonnes de CO2 sont émises par an par le bâtiment.

Le secteur du bâtiment sera stimulé par la rénovation énergétique : simplification des règles d'urbanisme pour lever les freins à l'isolation des bâtiments, construction de bâtiments à énergie positive, rénovation lourde (réfection de toiture, ravalement de façade, extension de surface), amélioration de la performance énergétique de tous les bâtiments devient obligatoire.
 

Et l’industrie se renouvelle

En France, l’industrie consomme 21% d’énergie primaire et rejette près de 20% de Gaz à effet de Serre. L’Union européenne a d’ores et déjà fixé des objectifs pour 2020 avec la règle des « trois fois 20 » : diminuer la consommation d’énergie de 20%, réduire les émissions de CO2 de 20% et atteindre une part d’énergies renouvelables dans la fourniture d’énergie primaire de 20%.

L’objectif du secteur industriel est de réduire la consommation d’énergie dans ses processus et de valoriser les énergies renouvelables produites en France  comme le bois, l’hydraulique, les biocarburants, l’éolien, les déchets, le solaire, les énergies marines renouvelables (EMR), les pompes à chaleur ou la géothermie.

La distribution de l’énergie, la gestion et la maintenance des réseaux électriques va ainsi créer de nouveaux emplois.

Sur le même sujet

Le centre de Lardy accueille la ministre du Travail
Fil info - 30/05/2016

Le centre de Lardy...

Mardi 26 avril 2016, Myriam El Khomri a rendu...
Fil info - 30/05/2016

Le centre de Lardy...

Mardi 26 avril 2016, Myriam El Khomri a rendu visite au centre Afpa... Lire la suite
3 questions pour comprendre la COP 21
Décryptage - 30/05/2016

3 questions pour comprendre...

Le coup d'envoi de la COP 21 a été donné ce...
Décryptage - 30/05/2016

3 questions pour comprendre...

Le coup d'envoi de la COP 21 a été donné ce matin au Bourget. Cette... Lire la suite
Transition énergétique : la France engagée dans la lutte
Décryptage - 30/05/2016

Transition énergétique : la...

Pays hôte de la 21 eme conférence...
Décryptage - 30/05/2016

Transition énergétique : la...

Pays hôte de la 21 eme conférence internationale sur le climat, la... Lire la suite
Chiffres clés - 07/12/2015

50 000 Le nombre de personnes que l'Afpa est prête à former sur la transition énergétique