Accueil Actualités Transition énergétique : la France engagée dans la lutte
Back

Transition énergétique : la France engagée dans la lutte

Décryptage 30/05/2016

Transition énergétique : la France engagée dans la lutte

Pays hôte de la 21 eme conférence internationale sur le climat, la France est également engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis le 17 août 2015, citoyens, entreprises, territoires, pouvoirs publics sont mobilisés via la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte votée le 17 août dernier.

Transition énergétique : la France engagée dans la lutte

Le 17 août 2015 a été votée une loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Plus de 50 dispositions sont d'application immédiate. Tous les textes devraient être publiés d'ici la fin 2015.

Les enjeux de cette loi "d'action et de mobilisation" sont:

  • Renforcer son indépendance énergétique,

  • réduire ses émissions de gaz à effets de serre,

  • et donner à tous des outils concrets pour accélérer la croissance verte.
     


 
6 objectifs principaux

C'est un texte ambitieux qui se donne pour objectifs de :

  • Réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990,

  • de porter la part des énergies renouvelables à plus de 30 % de la consommation énergétique finale d’énergie en 2030,

  •  de baisser à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité à horizon 2025,

  • porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation énergétique finale d’énergie en 2030 et à 40 % de la production d’électricité,

  • diviser par deux notre consommation finale d’énergie d’ici à 2050 (par rapport à 2012),

  • diminuer de 50 % le volume de déchets mis en décharge à l’horizon 2050.

 

Qu’est-ce que la transition énergétique ?

La transition énergétique c’est :

  • Consommer mieux en économisant l’énergie (moins de carburants fossiles, moins de transport, plus de confort thermique, plus d’efficacité dans l’industrie),

  • produire autrement en préservant l’environnement (plus de ressources locales, des énergies renouvelables, moins de déchets),

  • faire progresser la société grâce à des projets mobilisateurs (projets coopératifs de production d’énergie, services innovants),

  • créer des emplois dans de nouveaux métiers d’avenir et dans le bâtiment.

 

A savoir : la France compte parmi les pays industrialisés les moins émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Elle représente seulement 1,2 % des émissions mondiales, alors qu’elle contribue à hauteur de 4,2 % au PIB mondial.

Sur le même sujet

La transition énergétique, vectrice d’emploi
Décryptage - 30/05/2016

La transition énergétique,...

L’OIT évalue le potentiel de nouveaux postes...
Décryptage - 30/05/2016

La transition énergétique,...

L’OIT évalue le potentiel de nouveaux postes liés à la transition... Lire la suite