Accueil Actualités Jamais 2 sans 3 : ATOS confie le recrutement d’une troisième promotion à l’Afpa de Toulouse-Balma
Retour

Jamais 2 sans 3 : ATOS confie le recrutement d’une troisième promotion à l’Afpa de Toulouse-Balma

Fil info 14/06/2021

Jamais 2 sans 3 : ATOS confie le recrutement d’une troisième promotion à l’Afpa de Toulouse-Balma

Le partenariat initié entre l’Afpa et ATOS se poursuit, le géant du numérique a confié le recrutement et la formation d’une nouvelle promotion aux équipes de Toulouse-Balma. Ainsi, 10 Concepteurs Développeurs d’Application emboiteront le pas aux 12 premiers de la promotion de 2019 et aux 6 Administrateurs d’Infrastructures Sécurisées actuellement en cours de formation.

Jamais 2 sans 3 : ATOS confie le recrutement d’une troisième promotion à l’Afpa de Toulouse-Balma

C’est incontestable, le numérique a le vent en poupe, en Occitanie.

Si les TPE-PME de la région étaient jusqu’alors peu digitalisées, l’Occitanie est bien positionnée pour devenir l’une des régions leader du numérique malgré que son activité ait été fortement impactée par le contexte sanitaire. Même si le nombre d’offres enregistrées par Pôle Emploi a baissé de 38% en 2020 (vs 2019), les perspectives de recrutement y sont nombreuses et variées. 

 « Le numérique est un secteur très dynamique et créatif : chaque jour ou presque de nouveaux langages informatiques et de nouvelles technologies naissent et se développent. On entend de plus en plus parler de cloud, de big data, d'intelligence artificielle, d'internet des objets... Derrière ces termes, il y a des entreprises qui contribuent à transformer la société dans laquelle nous vivons et de très nombreux emplois. » Jérôme PENSO, Délégué régional Occitanie de l’OPCO Atlas.

C’est ainsi, dans ce contexte, que l’ESN mondiale, ATOS, a renouvelé sa confiance à l’Afpa en confiant aux équipes du centre de Toulouse-Balma le recrutement et la formation de 10 Concepteurs Développeurs d’Applications en 2021
 

 

Entrevue avec Lise ROMANS, Ressource Manager chez ATOS.

 

En 2019, ATOS confiait le recrutement d’un premier groupe, suivi par un second en 2020 et aujourd’hui ce troisième. Pourquoi avoir confié le recrutement et la formation de vos futurs collaborateurs à l’Afpa ?

« Nous avions déjà eu recours à des Préparations Opérationnelles à l’Emploi Individuelles (POEI) pour le recrutement de nos collaborateurs, mais nous avons constaté que 3 mois de formation ne suffisaient pas pour avoir des profils suffisamment qualifiés. De nombreux organismes de formation proposent des POEI, mais rares sont ceux qui proposent ensuite des parcours en alternance comme le fait l’Afpa. Cette proposition nous a séduit car elle nous permettait d’étendre le parcours de formation avec à la clef une certification de niveau BAC+4.

 

L’alternance nous paraissait aussi être un bon moyen d’intégrer ces nouvelles recrues sur nos projets et les faire participer à la vie de l’entreprise. De plus, en rallongeant la durée de formation, la personnalité et le savoir-être du candidat prend une place plus importante dans les critères de recrutement. Ces collectifs de profils hétérogènes aux parcours variés apportent du dynamisme aux équipes et à l’entreprise. Leur maturité participe aussi à une bonne posture en tant que consultant.

 

L’Afpa, nous a apporté son expérience et sa connaissance des publics. Nous avions besoin d’une offre clé en main et c’est que l’Afpa nous a proposé. » détaille Lise ROMANS.

 

« L’offre clé en main que nous avons proposé à ATOS est un ensemble d’actions qui permettent à la fois de répondre précisément à leurs besoins tout en leur simplifiant le recrutement. Notre capacité d’ingénierie permet de proposer des parcours sur-mesure et de mettre en face des méthodes de recrutement adaptées. Nous nous occupons aussi de communiquer et de diffuser pertinemment l’offre établie aux bons publics. Nous nous occupons du recrutement : réunions d’information collectives, tests, entretiens… L’objectif étant de proposer régulièrement, jusqu’à saturation du groupe, une short-list à ATOS. Chaque candidature transmise à ATOS prévoit un CV, une lettre de motivation, les résultats des tests et notre retour sur l’entretien préalable. Si le candidat est retenu, ATOS prend le relais et le convoque en entretien. Si le candidat n’est pas retenu, c’est l’Afpa qui s’occupe de l’en informer. Cette méthode de travail est très simplifiante pour ATOS et permet à l’Afpa d’assurer un suivi précis du recrutement. » complète Anne DESPEYROUX.

 

Le souhait d’ATOS était que l’Afpa s’occupe du sourcing des candidatures, une offre clé en main. Qu’en était-il de l’élaboration du processus de sélection des candidats et de la conception du programme de la formation ?

« Le process de sélection des candidats a fait l’objet d’une co-construction. Tout a commencé par une première proposition de l’Afpa que nous avons enrichie de nos précédentes expériences.

L’Afpa nous a fait connaitre les informations collectives, appelées aussi réunions d’informations. Elles permettent de présenter le cursus et le dispositif aux candidats qui peuvent ainsi valider leur intérêt et s’inscrire au processus de sélection. C’est également un véritable moment d’échange qui permet à chacun de lever les interrogations autour du programme » explique Lise ROMANS.

« Nous organisons autant de réunions d’informations que besoin. Pour cette action avec ATOS en 2021, nous en avons planifié 5 et nous pouvons en prévoir davantage si nécessaire. L’Afpa est en pleine capacité d’adapter le format, tout en conservant la co-animation avec le client et Pôle Emploi. » précise Anne DESPEYROUX.

Depuis mars 2020, l’Afpa organise des réunions d’informations à distance et l’efficacité de ce format demeure incontestable.

« Le parcours de recrutement a été très rapide à mettre en place. C’est parce que nous apprécions d’ailleurs la réactivité de l’Afpa que nous reconduisons des actions avec le centre de Toulouse-Balma. Nous avions et avons toujours de très bonnes relations avec les équipes. C’est agréable de travailler ainsi.

Malgré la densité des critères que nous avions communiqué à l’Afpa, les profils proposés étaient adéquats. Nous organisons ensuite en interne des entretiens individuels afin de valider définitivement les candidats proposés.

Lorsque nous avons changé de parcours, en formant 6 Administrateurs d’infrastructures sécurisées, les critères de recrutement ont été adaptés. Des changements très bien absorbés par les équipes de l’Afpa qui ont su proposer les profils appropriés. En définitive, une vraie relation de confiance s’est instaurée ce qui nous a convaincu de poursuivre l’aventure avec l’Afpa » complète Lise ROMANS.

 

C’est aussi la co-construction qui a permis l’élaboration du parcours de formation. Si l’Afpa a transmis une première proposition à ATOS, de leur côté, plusieurs experts ont été mobilisés pour identifier leurs besoins et valider le cursus de formation. C’est en fusionnant les travaux des deux entités qu’un programme sur-mesure a pu voir le jour. Un programme permettant à la fois d’obtenir la certification mais également, de répondre aux attendus spécifiques et circonstanciés de l’entreprise.

« Il y a beaucoup de communication. Que ce soit avant, pendant ou après le parcours de formation, toutes les parties-prenantes sont associées à l’action. C’est rassurant, enthousiasmant et très motivant. » complète Lise ROMANS.

 

100% de réussite au Titre Professionnel, 100% de satisfaction-stagiaires sur le premier parcours achevé. Estimez-vous satisfait de cette collaboration avec l’Afpa ?

« Oui, très. Les 11 candidats qui sont allés au bout du parcours ont tous obtenu leur Titre et ont été embauchés en CDI chez ATOS. L’objectif de toutes ces actions de formation est l’embauche pérenne. C’est notre priorité. Aujourd’hui, chacun d’entre eux occupe un poste qui correspond à ses aspirations, à ses projets.

Le taux de transformation en CDI suite à ce dispositif est supérieur à celui issu des programmes plus classiques. Le groupe des 6 Administrateurs d’Infrastructures Sécurisées achèvera cette année son parcours de formation et nous espérons pouvoir proposer à chacun d’eux un CDI chez ATOS. » conclut Lise ROMANS.

Sur le même sujet

En partenariat avec ATOS, Pôle Emploi & ATLAS, l’Afpa de Balma va former 10 développeurs backend avec une embauche à la clé !
Fil info - 10/05/2021

En partenariat avec ATOS, Pôle Emploi & ATLAS, l’Afpa de Balma va...

Fil info - 10/05/2021

En partenariat avec ATOS, Pôle Emploi & ATLAS, l’Afpa de Balma va...

Le partenariat initié entre l’Afpa et ATOS se poursuit, le géant du numérique confie le... Lire la suite