Accueil Actualités D’électrotechnicien à régisseur technique au Palais de Tokyo, il n’y a qu’un pas !
Back

D’électrotechnicien à régisseur technique au Palais de Tokyo, il n’y a qu’un pas !

Fil info 01/03/2021

D’électrotechnicien à régisseur technique au Palais de Tokyo, il n’y a qu’un pas !

Portrait de Nordine Bounouar, formateur Chaudronnier à l'Afpa de Toulouse-Balma.

Nordine Bounouar a vécu à Paris. Son métier d’origine est électrotechnicien en maintenance industrielle, qu’il a pratiqué dans l’industrie et l’évènementiel. Nordine a ensuite évolué vers la fonction d’ingénieur du son, puis de technicien d’exploitation vidéo. Il a travaillé comme consultant technique chez PIONEER France et, enfin, dans le milieu du spectacle où il a été régisseur technique au Palais de Tokyo dans le 16ème arrondissement (dont la surface d’exposition est l’une des plus grandes pour l’art contemporain sur la scène internationale).

 

Une reconversion passion : des métiers du spectacle au travail du métal

Dans les années 2000, Nordine choisit de se reconvertir pour revenir à sa passion d’enfance : la tôlerie de forme qui consiste à transformer des métaux en feuille, à les mettre en forme pour fabriquer des carrosseries d’automobile, par exemple.

Mais d’où vient cette passion pour la « tôle » ?

Nordine va nous chercher une photo dans son bureau. Sur ce cliché : un tôlier en train de travailler dans son atelier. « C’est lui qui m’a transmis sa passion, j’ai passé beaucoup de temps dans son atelier, c’était notre voisin lorsque j’étais enfant » explique t-il. En 2009, Nordine souhaite aller jusqu’au bout de cette reconversion et vient se former à l’Afpa de Toulouse-Balma pour transposer son savoir-faire à l’aéronautique. De 2009 à 2020, il possède un atelier de restauration ou reconstruction de véhicules de collection.

 

Nordine, le formateur

En 20219, Daniel, son formateur en chaudronnerie aéronautique, le recontacte pour lui proposer d’enseigner à ses côtés pour faire face à l’activité qui a augmenté.

Dans l’évènementiel Nordine avait managé, recruté, géré des projets. « Ça ne sert à rien de savoir quelque chose si on ne le transmet pas. » confie Nordine. Par ailleurs, il possède la double compétence : celle de chaudronnier d’atelier et celle de chaudronnier aéronautique.

Il accepte de devenir formateur en 2014, pendant 2 ans en aux côtés avec Daniel puis ponctuellement sur des remplacements jusqu’au 1er juillet 2020 date à laquelle il signe en CDI suite au départ à la retraite de Daniel.

 

© Image : www.portail-autoentrepreneur.fr 

Sur le même sujet

De l'aéro à l'atelier : l'Afpa de Toulouse-Balma fait évoluer la formation de Chaudronnier.ère
Fil info - 23/02/2021

De l'aéro à l'atelier : l'Afpa de Toulouse-Balma fait évoluer la...

Fil info - 23/02/2021

De l'aéro à l'atelier : l'Afpa de Toulouse-Balma fait évoluer la...

L’Occitanie a été touchée de plein fouet par la crise aéronautique liée à la pandémie qui... Lire la suite