Accueil Nos formations formation compétences métier 6 choses à savoir sur l’habilitation électrique
Back

6 choses à savoir sur l’habilitation électrique

Nos formations formation compétences métier

6 choses à savoir sur l’habilitation électrique

Installer, dépanner une installation électrique, remplacer un chauffe-eau, peindre autour d’une prise de courant… ces interventions courantes constituent néanmoins des sources potentielles d’accidents. Afin de maitriser le risque électrique, les employeurs doivent délivrer à leurs salariés une habilitation électrique.

Les risques électriques sont-ils fréquents ?

Avec des réseaux électriques omniprésents, les interventions dans les bâtiments ou sur le domaine public exposent les opérateurs à des risques électriques. Chaque année, des centaines d’accidents graves sont recensés.

Depuis 20 ans, le nombre d’accidents du travail ainsi que les accidents graves diminuent mais ces derniers restent particulièrement graves. Le risque de mortalité dans ce domaine est quinze fois supérieur aux accidents de travail tous secteurs confondus.

Les secteurs  du bâtiment et des travaux publics, des activités de services, de travail temporaire et de l’alimentation sont parmi les plus touchés.
 

Quelles sont les obligations des employeurs ?
 


Pour prévenir les risques électriques, de nouvelles dispositions du Code du travail ont renforcé la sécurité lors des opérations sur ou à proximité des installations électriques, en rendant l’habilitation électriques obligatoire. Depuis le 1er  juillet 2011, seuls les travailleurs habilités par l’employeur sont autorisés à intervenir et à vérifier des installations.
 

Qu’est-ce que l’habilitation électrique ?

L’habilitation électrique est une reconnaissance de la capacité d’une personne à effectuer en sécurité une tâche d’ordre électrique ou non électrique, sur ou au voisinage d’une installation électrique.
L’habilitation électrique ne peut être délivrée qu’aux personnes préalablement formées aux risques électriques. La capacité et les connaissances d’une personne habilitée doivent être régulièrement évaluées. Un recyclage est recommandé tous les 3 ans.
 

Qui est concerné ?
 


Depuis le 1er juillet 2011, tout salarié confronté à un risque électrique doit posséder une habilitation. La notion de salarié électricien ou non électricien n’est plus le critère de choix, la distinction s’opérant désormais par rapport aux tâches effectuées par le salarié.

Parmi les non-électriciens, les peintres, plombiers, menuisiers sont particulièrement concernés. Les peintres sont concernés par la pose et la dépose d’appareillage électrique, de prises ; les plombiers par les raccordements basiques d’ensembles neufs et la pose-dépose de chauffage électrique, de ballons électriques, de pompes à chaleurs… 

Environ 500 000 personnes du BTP et globalement plus de 1,5 millions devront être formées à la nouvelle norme AFNOR NF C 18-510.

 

Quelles formations pour mes salariés ?

BC, BE, B1,HC,H2V, nouvelles technologies VE/VH… professionnels du bâtiment ou de l’automobile, obtenez votre habilitation électrique avec l’Afpa. 

 

Sur le même sujet

Habilitation électrique : avoir prise sur le risque Autrefois préconisée, l’habilitation électrique est devenue une...

En savoir plus
Entreprise

Mettez-vous ou restez en conformité réglementaire Habilitation électrique, risque amiante, fluides frigorigènes…...

En savoir plus

Découvrez nos formations réglementaires Restez en conformité avec la réglementation, obtenez une...

En savoir plus
Visiter
Photo

Réseaux électriques

Visite virtuelle du pôle monteur de réseaux électriques aéro-souterrains du centre Afpa de Montauban