Accueil Idées métier Technicien reconstructeur de moteurs thermiques et d'organes
Back

Technicien reconstructeur de moteurs thermiques et d'organes

Technicien reconstructeur de moteurs thermiques et d'organes

Technicien reconstructeur de moteurs thermiques et d'organes

Le métier

Le commerce automobile est composé à la fois de grossistes et de détaillants dans la vente ou la réparation d’automobiles ou de motocycles.

La réparation d’automobiles et d’engins représente 84 000 entreprises et  369 000 salariés soit 12% des effectifs du secteur commerce/vente. 16% des salariés ont entre 15 et 24 ans. 18% des salariés sont des femmes.

Un moteur en surchauffe ? Une courroie de distribution à changer ? Des pièces gagnées par l'usure ? Le technicien reconstructeur de moteurs thermiques et d'organes démonte, contrôle, usine, répare ou remplace culasse, bloc moteur... Et donne ainsi une seconde vie aux poids lourds, engins de travaux publics et agricoles, motocycles, bateaux de collection…
Découvrir la formation

Que fait-il concrètement ?

Dans une entreprise de rectification de moteurs, le/la technicien/ne reconstructeur/trice de moteurs thermiques et d'organes effectue la rénovation de moteurs thermiques et d'organes mécaniques détériorés de véhicules automobiles, poids lourds, engins de travaux publics et agricoles, motocycles, groupes électrogènes, bateaux, véhicules de collection, machines industrielles...

Il/elle procède au démontage méthodique et au contrôle approfondi, au moyen d'appareils de métrologie, des pièces d'usure du haut moteur (culasse, soupapes, arbre à cames), du bas moteur (bloc cylindres, chemises, paliers) et de l'équipage mobile (vilebrequin, bielles, pistons, volant moteur).

Il/elle constate ainsi le degré d'usure de chaque pièce et détermine si l'usinage est possible ou s'il convient de prévoir son remplacement par échange standard.

Au moyen de différentes machines d'usinage spécialisées de grande précision, il/elle rectifie et remet en état les pièces réparables, en se référant aux spécifications du constructeur ou en suivant sa propre expérience.

Il/elle réalise le remontage en remplaçant les pièces courantes ainsi que les consommables (coussinets, roulements, joints, durits, pompes à eau...).

Selon les cas, il/elle effectue la remise en route, les réglages et les contrôles du moteur.

Aptitudes souhaitées : bonne curiosité technique, intérêt pour les travaux fins et précis, polyvalence et adaptabilité afin de pouvoir répondre au cas par cas (travaux à l'unité sur des moteurs tous différents les uns des autres. Forte motivation pour la mécanique moteur, l'usinage de précision et la qualité de finition des pièces.

En images

Sur le même sujet