Accueil Actualités Fabien Geoffroy, agent de restauration
Témoignage 20/07/2016

Fabien Geoffroy, agent de restauration

$Auteur.getData()

Fabien Geoffroy

  - 32 ans

agent de restauration

« J’avais en tête de trouver un métier qui me corresponde vraiment, un métier qui me décrive », Fabien Geoffroy, stagiaire agent de restauration au centre de Belfort.

En bref

A 32 ans, Fabien Geoffroy s’est à nouveau reconverti professionnellement. Après avoir été maçon, tailleur de pierre, et paysagiste, il est revenu à ses premières amours : la cuisine et, plus particulièrement, la pâtisserie.

Mon bon plan pour l'emploi : devenir agent ou agente de restauration

Contactez-nous au 01 71 03 03 39, du lundi au vendredi de 8h à 18h

 

Une reconversion pour accomplir sa première vocation

Adolescent, Fabien Geoffroy souhaitait soit travailler dans la restauration, soit devenir paysagiste. A 17 ans, il est entré en apprentissage pour devenir paysagiste : « en fait le choix a été plutôt simple, finalement, il n’y avait pas de formation qui m’intéressait en restauration près de chez moi ».

Il aimait ses premiers emplois, mais s’est progressivement lassé de travailler en extérieur. Cette année, il a donc décidé de se lancer dans une nouvelle formation, et de devenir agent de restauration.

« J’avais en tête de trouver un métier qui me corresponde vraiment, un métier qui me décrive », explique Fabien Geoffroy. « J’avais toujours eu l’envie de travailler dans la restauration. Je suis très content d’avoir enfin pris la décision ».

 

Agent de restauration traditionnelle, loin de la monotonie

Dans le cadre de sa formation, il a déjà réalisé deux stages en entreprise, qui se sont bien passés – si bien, d’ailleurs, que Fabien Geoffroy sait déjà qu’il sera embauché dans le dernier restaurant qui l’a accueilli. Il est décidé à travailler en restauration traditionnelle : « les horaires ne me font pas peur du tout, car ça vaut le coup : il n’y a pas de monotonie dans la restauration traditionnelle, on cuisine toujours de nouvelles choses. »

Dans l’idéal, il tentera de se rapprocher de sa famille : né à Toulon, il espère trouver un jour un emploi dans le Var.

Pour le moment, il attend d’accumuler un maximum d’expérience ; plus tard, sans doute, il tentera de devenir cuisinier. Peut-être pâtissier, s’il se spécialise – « une VAE, pourquoi pas, au bout d’un moment ». Car c’est la pâtisserie qu’il aime le plus dans son métier : « c’est là que je me sens le plus créatif », explique-t-il.

Voir les formations pour ce métier