Accueil Actualités Au centre d' Agen, le soleil fait la lumière la nuit
Back

Au centre d' Agen, le soleil fait la lumière la nuit

Fil info 30/05/2016

Au centre d' Agen, le soleil fait la lumière la nuit

Sensible au développement durable, le centre d’Agen-Foulayronnes, multiplie les initiatives. Dernière en date : s’équiper de candélabres solaires pour un éclairage autonome. Retour d’expérience.

Au centre d' Agen, le soleil fait la lumière la nuit

Depuis mi-juillet, l’Afpa d’Agen s’est équipé de candélabres solaires pour un éclairage autonome. « Un projet initié en 2012 avec deux étudiants en licence pro “services énergétiques” de l’IUT Bordeaux 1 d’Agen qui, durant un stage de 8 semaines, ont réalisé un audit énergétique du centre », rappelle Jean-Paul Matamoros, formateur en maintenance industrielle au centre.

« À l’époque, nous n’avions pas donné suite. Probablement parce que nous n’étions pas prêts ! » Le formateur relance le projet fin 2014 : priorité est donnée au renouvellement de l’éclairage. Accompagné par un bureau d’études, il réalise un descriptif de l’action assorti d’un plan de travaux chiffré et argumenté.
 


Un projet écologique et pédagogique

Début 2015, le projet ficelé est présenté à la direction du centre qui le valide. Il sera conduit dans le cadre d’une production immobilisée, comme cela a été fait une première fois pour l’installation de câbles informatiques et électriques. « La production immobilisée consiste à faire réaliser les travaux par les stagiaires au rythme de leur progression pédagogique. Cela prend un peu plus de temps, mais cela a l’avantage pour eux d’être une bonne mise en situation réelle d’exercice du métier », explique Jean-Paul Matamoros.

Pour cette raison, le chantier a été scindé en trois temps et se déroulera sur trois ans. La première tranche a démarré cet été et s’est étalé jusqu’au mois d’octobre : « Nous avons procédé au remplacement de tout l’éclairage extérieur avec l’installation de candélabres solaires, l’éclairage des services administratifs, ainsi que de tous les blocs autonomes d’éclairage de sécurité. Cela a été l’occasion de vérifier la conformité de nos installations », précise-t-il. 

La seconde tranche, prévue de mars à juin 2016, concernera les cuisines, le self, les locaux réservés aux stagiaires et les salles de formation du secteur tertiaire. La troisième tranche, prévue début 2017 concernera les ateliers de formations techniques.
 



Chiffres-clés du projet

  • 546 points d’éclairage dans le centre,
  • une consommation réduite de 55 % grâce à l’éclairage Led,
  • allumage/extinction instantanée grâce à des capteurs de détection de présence (dans les toilettes par exemple),
  • durée de vie des ampoules jusqu’à 6 fois plus longue, ce qui réduit l’achat de lampes et de tubes ainsi que les actions de maintenance,
  • diminution du risque de pollution puisqu’il n’y a ni plomb ni mercure dans les produits Led.