Accueil Particulier Pendant ma formation Nathalie Gonçalves : chargée d'accueil à l'Afpa
Back

Nathalie Gonçalves : chargée d'accueil à l'Afpa

Pendant ma formation

Nathalie Gonçalves : chargée d'accueil à l'Afpa

Nathalie Gonçalves est une personne occupée. Chargée d’accueil à l’Afpa, elle jongle entre les différentes demandes et répond avec précision à chacune d’elles. Et ce, toujours avec le sourire.

« Les prescripteurs appellent souvent pour savoir où en sont les dates de recrutement pour les formations, s’il reste des places. Autrement, je suis beaucoup en contact avec les stagiaires. » Au téléphone ou en accueil physique, elle aiguille toutes les personnes en recherche de formation.

La première chose qu’elle demande ? « Je les questionne sur leur financement. Les personnes qui viennent peuvent prétendre à des financements  mais elles ne savent pas qu’elles y ont droit ! De nombreuses personnes ont des sources de financement cachées. » Pour cela, Nathalie prend le temps de connaitre chaque nouvel arrivant, de comprendre son parcours et ses envies. Elle les écoute et les guide.
 

De stagiaire à salariée de l'Afpa

Nathalie a suivi une formation de secrétaire-comptable à l’Afpa. C’est lors de sa formation qu’elle apprend qu’un poste se libère au sein même de l’Afpa. Elle suit alors une formation interne de chargée d’accueil et d’information. « C’est un métier qui me plait, je me nourris beaucoup des échanges au quotidien. »

Issue d’une formation commerciale, Nathalie est passée par les bureaux mais cela ne lui convenait pas. Aujourd’hui, elle a trouvé son équilibre : « Il faut beaucoup de respect et d’empathie. Parfois les gens sont un peu perdus quand ils arrivent. J’essaye de les rassurer. »
 

Une mission : guider les visiteurs

Parce les futurs stagiaires ne savent pas forcément quelle formation choisir, Nathalie les invite à la réunion d’information qui  a lieu tous les jeudis matins. Là, les stagiaires découvrent les modalités de financement, les formations existantes, visitent les plateaux de formation et peuvent discuter avec les formateurs. « C’est important de guider les gens. Leur conseiller Pôle emploi ou autres les a invités à venir ici. Nous essayons de leur donner tous les outils pour qu’ils choisissent la formation qui leur convient. »

La relation avec les stagiaires se passe bien. « La dernière fois, une personne s’est énervée mais elle est revenue le lendemain pour s’excuser et a assisté à la réunion d’information.» En tant qu’ancienne assistante adjointe de magasin, Nathalie sait gérer les situations de tension. Mais elle affirme : « Cela arrive très rarement. Tout se passe bien et j’adore mon métier. »