Accueil Partenaire Choisir l'Afpa c'est L’Afpa donne une deuxième chance à 2000 jeunes sortis du système scolaire
Back

L’Afpa donne une deuxième chance à 2000 jeunes sortis du système scolaire

Choisir l'Afpa c'est

L’Afpa donne une deuxième chance à 2000 jeunes sortis du système scolaire

2000 jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire et sans qualification, accueillis chaque année pendant trois ans dans l’un de nos 55 centres sélectionnés. Avec la DGEFP, l’Afpa expérimente « Déclic pour l’action », une des 60 mesures du plan « La République en actes. »

Déclic pour l’action, c’est quoi ?

Déclic pour l’action est l’une des 60 mesures du plan “La République en actes” portant sur l’égalité et la citoyenneté annoncé par Manuel Valls, premier ministre, à l’issue d’un comité interministériel le 6 mars 2015.

Ce nouveau dispositif d’insertion, qui s’étale sur trois ans vise à accueillir chaque année 2 000 jeunes de 18 à 25 ans, dont un tiers au minimum provenant de quartiers prioritaires.

Ces 2000 jeunes, engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle avec l’un de nos partenaires (Mission locale, CIVIS, ANI, centres EPIDE, Ecoles de la 2eme chance…),  bénéficieront d'une large gamme de prestations mobilisables au gré de leurs besoins.  Objectif : les aider à franchir des étapes, à saisir des opportunités et à se rapprocher de la réalité du monde du travail.

 

Déclic pour l’action, comment ça marche ?

Déclic pour l’action se décline en un bouquet de service personnalisé :

  • 4 ateliers ( Découvrir et essayer son métier de demain en grandeur nature, Construire son projet professionnel à partir de ses atouts et des opportunités d'emploi de son territoire, Développer sa capacité à appréhender le changement comme opportunité, Se situer sur la maîtrise des savoirs de base attendus pour booster son insertion professionnelle ), 
  • hébergement et accès à la restauration collective pour ceux en attente de logement ou de relogement,
  • animations en soirée pour les personnes hébergées (sport, culture, « mieux vivre ensemble »).
     

Les ateliers sont mobilisables à la carte pendant 12 mois tout au long du parcours d’insertion autant de fois que nécessaire  et permettre aux jeunes de se situer dans les savoirs de base, de mobiliser leurs capacités et de gagner en confiance, de construire un projet professionnel et enfin de découvrir un métier de demain en grandeur nature.

Vous pouvez choisir dans la gamme de prestations celles que vous souhaitez mobiliser en priorité.
Pour les ateliers, un outil de planification mensuelle vous permet de connaître la programmation et la capacité d’accueil. Un minimum de 8 inscrits par atelier est nécessaire.

 

Déclic pour l’action, c’est où?

55 de nos centres ont été sélectionnés (2/3 centres par région)  pour leur capacité d’accueil et les formations proposées en concertation avec la Direccte, la Région et l’ensemble des partenaires du projet.

Une équipe pluridisciplinaire, placée sous l’autorité du directeur de centre, animeront Déclic pour l’action :

  • Un coordinateur de parcours, référent du parcours du jeune sur le dispositif et votre interlocuteur privilégié,

  • des formateurs métiers, animateurs des ateliers « découvrir et essayer son métier de demain en grandeur nature »,

  • des consultants en transition professionnelle en charge des ateliers « construire son projet professionnel », « mieux mobiliser ses capacités et gagner en confiance » et « se situer dans ses savoirs de base »,

  • un agent socio-éducatif, animateur des prestations d’animation

  • et du personnel de restauration en charge du self au sein du centre.
     

Déclic pour l’action, et après ?

« Il s’agit de donner à ces jeunes les moyens d’identifier leurs problèmes et de dépasser les obstacles qui freinent leur parcours afin qu’ils puissent retrouver une place qui leur convient dans la société. Ce n’est qu’une étape de leur itinéraire, mais une étape importante », souligne Rémi Bordet, directeur du Développement Service public.

D’ici la fin de l’année, une grande enquête sera menée auprès des jeunes. Leur parole et la valeur de leur expérience sera prise en compte pour jauger du dispositif et, si besoin modifier nos ateliers.  Au niveau national, un comité de suivi, composé des représentants de la DGEFP, de l’Afpa, du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), des missions locales, des écoles de la deuxième chance, les centres de l’Épide et de la Dares, examinera l’avancée du programme.

 

Sur le même sujet

Partenaire

Accueillir sans discrimination et former pour l'emploi Parce que les mutations économiques et sociales impactent fortement...

En savoir plus
Région

L'Afpa, entreprise de l'économie sociale et solidaire Entreprise de l'économie sociale et solidaire, l' Afpa met son...

En savoir plus
La « Garantie jeunes » généralisée dès 2017
Réglementation - 30/05/2016

La « Garantie jeunes »...

Le gouvernement veut proposer à tout jeune de...
Réglementation - 30/05/2016

La « Garantie jeunes »...

Le gouvernement veut proposer à tout jeune de moins de 26 ans, sans... Lire l'article