Accueil Actualités Agent de Sûreté et de Sécurité Privée
Retour

Agent de Sûreté et de Sécurité Privée

Témoignage 07/10/2021

Agent de Sûreté et de Sécurité Privée

Thibaud

Thibaud

  - 26 ans

Agent de sûreté et de sécurité privée

Il n’y a jamais de routine dans ce métier. Nous pouvons travailler dans des structures très différentes et le métier se développe beaucoup

En bref

A 26 ans, Thibaud est revenu à sa première passion : les métiers de la sécurité. Epanoui dans sa formation, il apprécie particulièrement la diversité des missions et l’esprit d’entraide qui caractérise la profession.

« Les quatre mois de formation ont été denses, avec des exercices grandeur nature. Nous avons tous beaucoup évolué. Je sais maintenant que je ne veux plus changer de métier, la sécurité c’est vraiment mon secteur »

Thibaud a déjà exercé différents métiers dans l’hôtellerie-restauration sans vraiment y trouver sa place. Il s’est aussi dirigé vers la vente, mais l’arrivée du Covid a mis un terme à ce projet. Un accroc qui s’est finalement transformé en opportunité : il a pu revenir à son tout premier projet, qu’il n’avait pas pu réaliser à l’époque : intégrer les métiers de la sécurité.

« Je me dirige vers la sécurité incendie »

Convaincu qu’il a trouvé sa voie, Thibaud est confiant pour la suite. Il compte encore évoluer pour devenir chef d’équipe sécurité incendie.

« Il y a beaucoup d’embauches dans ce secteur, je n’ai pas d’inquiétudes quant à l’emploi ! On a été très bien formés, le formateur est super compétent. On a beaucoup travaillé, sur les textes de loi, les postures à adopter, les tenues, le respect, la maîtrise de soi, la gestion des conflits, l’accueil…  Nous avons aussi pu passer le SST, le SSIAP 1 et des habilitations électriques. Pour ma part, je me dirige vers la sécurité incendie et j’ai pour projet de passer le SSIAP 2 pour devenir chef d’équipe ».  

A ceux qui pensent à se lancer dans le métier, il conseille d’abord d’obtenir le permis. « C’est indispensable, on peut être amené à beaucoup bouger, à travailler la nuit. Ensuite, il suffit d’être motivé et un peu passionné ! ».

Voir les formations pour ce métier