Fiche formation - Formation diplômante

Contrôleur technique automobile Fiche formation au format pdf

Autre(s) appellation(s) : contrôleur technique de véhicules légers.

Domaine : Tertiaire : R

Rome: I1604-I1103

Formacode : 23649 ; 23684

Code AFPA : 7237


Identifiez-vous pour postuler : identification creation de compte

Le métier

Au sein d'un centre agréé, le/la contrôleur/se technique automobile réalise le contrôle périodique des véhicules légers, conformément aux dispositions réglementaires du ministère en charge des Transports.

Il/elle établit les procès-verbaux de visites techniques réglementaires de véhicules, précisant leur état et conformité selon des critères établis par le ministère des Transports. Il/elle est tenu/e de s'informer des évolutions réglementaires pour actualiser ses pratiques.

Il/elle examine les points de contrôle définis dans le lexique officiel, effectue des relevés et des mesures, apprécie et enregistre les altérations constatées. Il/elle met en œuvre des bancs d'essai et des équipements de mesure selon une méthodologie prescrite, consigne sur informatique ses résultats et observations et édite le procès-verbal de contrôle. En restituant le véhicule, il/elle commente au client les altérations mentionnées sur le rapport.

Dans le cadre de l'assurance-qualité, il/elle effectue des opérations de gestion administrative et rend compte à l'OTC (Organisme technique central en charge de la surveillance des contrôles) en transmettant l'ensemble de ses résultats de contrôle et en répondant aux observations qui lui sont faites.

L'emploi nécessite le respect strict de la réglementation et des règles déontologiques du métier.

La responsabilité individuelle du contrôleur est engagée par les procès-verbaux qu'il délivre.

Pour obtenir après la formation de CTA, l'autorisation d'exercer dans ce métier, le bulletin n°2 du casier judiciaire devra être vierge (bulletin consultable uniquement par l'administration).

 

Aptitudes souhaitées : déduction logique ; esprit méthodique ; rigueur administrative ; autonomie ; sens de la relation clientèle ; adaptabilité aux évolutions réglementaires.

Découvrez le métier par un témoignage :

Contrôleur / contrôleuse technique automobile

« Pour être un bon contrôleur technique automobile, il faut maîtriser à la fois la mécanique et l’informatique », Jean-Pierre Berenguer, 48 ans, formateur au campus d’Albi.

Le diplôme

L'ensemble des modules (2 au total) permet d'accéder au titre professionnel de niveau V (CAP/BEP) de contrôleur/se technique automobile.

Des qualifications partielles, sous forme de certificats de compétences professionnelles (CCP), peuvent être obtenues en suivant un ou plusieurs modules :

CCP - Effectuer les visites techniques de contrôle des véhicules légers, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur = module 1

CCP - Réaliser les opérations de gestion administrative du contrôle technique des véhicules légers, dans le cadre de la réglementation et de l'assurance-qualité = module 2

 

Vous disposez d'un délai de 5 ans, à partir de l'obtention du premier CCP, pour obtenir le titre professionnel.